/news/health
Navigation
Santé | Rougeole

Du jamais vu en 20 ans

La dernière crise grave de la rougeole a eu lieu en 1989, avec 10 000 cas répertoriés au Québec

Du jamais vu en 20 ans
Photo Courtoisie Une année record pour le nombre de personnes affectées par la rougeole au Québec. Du jamais vu, en plus de 20 ans. Une situation causée par une épidémie, sévissant en Europe, serait une des principales causes de la présence de la maladie contagieuse, surtout chez les jeunes.

Coup d'oeil sur cet article

La rougeole a fait des ravages, en 2011, avec 763 cas déclarés. Du jamais vu en plus de 20 ans pour un virus que plusieurs pensaient disparu au Québec. Une épidémie qui sévit en Europe, en serait la cause.

« Au Québec, on avait réussi à éliminer la maladie depuis plusieurs années », précise le docteur Horacio Arruda, directeur de la protection de la santé publique au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Le foyer d'éclosion de la maladie a débuté, au printemps, dans une école secondaire à Drummondville. Les personnes affectées par le virus se sont multipliées rapidement, nécessitant plus de 50 hospitalisations.

Du côté de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, on s’explique mal la présence du virus.

Dose insuffisante du vaccin

« On ne sait pas pourquoi c’est notre région qui a été touchée », dit le docteur Fernand Guillemette de l’Agence, pointant du doigt la crise de la rougeole en Europe et les voyageurs, afin d’expliquer la présence du virus.

Nombre de cas de rougeole de 1997 au 23 novembre 2011
1997
4
 
1998
3
 
1999
2
 
2000
32
 
2001
0
 
2002
2
 
2003
3
 
2004
2
 
2005
0
 
2006
3
 
2006
3
 
2007
97
 
2008
1
 
2009
6
 
2010
4
 
2011
763
 
Source : Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Or, selon Gaston De Serre, médecin-épidémiologiste à l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), 15 % des élèves n’avaient pas reçu la dose optimale du vaccin, ce qui pourrait expliquer le nombre élevé de cas.

« C’est une des maladies les plus contagieuses. Il faut rapidement que les gens soient vaccinés quand il y a éclosion », dit-il.

Selon le MSSS, 80 % des 763 cas ne pouvaient pas être considérés comme protégés contre la rougeole.

Neuf millions de dollars en prévention

Même si le virus se fait discret actuellement, il est possible d’avoir une deuxième vague, au début de 2012, estime le docteur Arruda.

« Le virus fonctionne par cycle. Et avec les nombreux cas de rougeole en Europe et en France, il est possible d’avoir d’autres cas, en 2012, car le virus peut voyager », dit-il

Une campagne de vaccination, au coût de neuf millions de dollars, a lieu actuellement dans les écoles. Elle se terminera en mars 2012.

Le vaccin est le moyen le plus efficace de se protéger contre la rougeole, dit le docteur De Serre.

  • Très peu de cas de rougeole ont été déclarés dans les autres provinces canadiennes, en 2011, selon le MSSS.

un total de 763 cas, répertoriés par région, déclarés en 2011
Bas-Saint-Laurent
1
Côte-Nord
0
Saguenay-Lac-Saint-Jean
2
Nord-du-Québec
1
Capitale-Nationale
22
Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
0
Mauricie et Centre-du-Québec
537
Chaudière-Appalaches
4
Estrie
26
Côte-Nord
0
Bas-Saint-Laurent
1
Laval
0
Montréal
13
Lanaudière
3
Outaouais
0
Laurentides
9
Abitibi-Témiscamingue
0
Montérégie
145
Commentaires