/entertainment/tv
Navigation
Star académie

« Une émission comme celle-là me touche beaucoup »

— René Angélil, le directeur de l’académie

Une émission comme celle-là me touche beaucoup
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

À une semaine du début de la cinquième édition de Star Académie, son directeur, le célèbre manager René Angélil, nous dit pourquoi il accepte de plonger à nouveau dans cette aventure. La réponse est toute simple, « ça nourrit ma passion. Moi, j’aime le showbusiness », confie-t-il dans une entrevue exclusive au Journal de Montréal.

Nous sommes tôt mardi matin. René Angélil est au bout du fil, en direct de Nassau où il participait cette semaine à un tournoi de poker « pour se reposer », assure-t-il. Il nous parle avec respect des jeunes, de Céline bien sûr, de son métier, de la grande qualité de la production québécoise de Star Académie, « la meilleure au monde », affirme-t-il, sans aucune hésitation, ainsi que de l’amour du public.

« Je me souviens, il y a 50 ans, nous courrions les concours amateurs, parfois nous en faisions trois dans la même journée et nous étions si heureux. Je vois la même joie chez ces jeunes académiciens. Ça me rappelle ma jeunesse. Une émission comme celle-là me touche beaucoup. Les enjeux ne sont toutefois plus les mêmes, car aujourd’hui, à cause des communications, ils ont accès à des carrières internationales. Star Académie leur donne une visibilité incroyable », dit-il d’emblée.

Travail, concentration, travail

Le directeur de l’académie, recruté par l’audacieuse productrice Julie Snyder en 2009, entend bien dire les vraies affaires à ces jeunes qui rêvent d’une carrière dans le show-business.

« Star Académie, c’est une route qui leur est offerte, mais on leur montre aussi la discipline, le travail, l’acharnement. La voix, c’est l’outil, mais il faut en prendre bien soin et ça demande beaucoup de sacrifices et de travail si on veut réussir. Au fait, te rendre au sommet comme Céline ça demande bien des choses à part le talent. Il faut être constamment concentré sur ce qu’on a à faire, savoir garder le focus. C’est crucial. »

On lui suggère alors qu’il faut également un bon manager... il répond humblement en riant « ça ne nuit pas. »

Quel impact a la réussite de Céline sur ces jeunes aspirants ?

« Une superbe influence, mais ça me permet de leur rappeler constamment que chez les plus grands, c’est justement la discipline extraordinaire de travail au quotidien qui fait la différence, et surtout qui leur permet de se surpasser dans les plus grands moments, là où il y a le plus de pression. Dans le monde, tous ceux qui sont dans le métier du show-business s’accordent pour vanter la discipline incomparable et incroyable de Céline, même ceux qui ne partagent pas les mêmes goûts artistiques »

« Un tremplin extraordinaire »

Le directeur de l’académie ne cache pas que ces jeunes ont énormément de pression.

« Ils sont 5 000 qui se présentent aux auditions, 20 d’entre eux sont choisis et six sont éliminés dès le premier soir. Dans ce sens-là, c’est plus difficile que dans notre temps. Mais cette émission les force à voir tout le travail qui se cache derrière leur rêve accessible, car ils voient aujourd’hui les Maxime Landry, Marie-Mai, Marie-Élaine Thibert et tous les autres, avoir de belles carrières et du succès en France, et vivre de leur rêve. Et il est bon de rappeler que Marie-Mai ne fut pas la gagnante à Star Académie, mais elle a su bien profiter du tremplin que cette émission pouvait lui donner. Star Académie, c’est une tribune formidable pour te faire connaître et pour nourrir ta passion, et moi j’aime assister au début de belles carrières dans le showbusiness », nous dit René avec l’enthousiasme du débutant, même après plus de 50 ans de métier.

Et le directeur expérimenté de conclure « Star Académie, c’est un phénomène extraordinaire de positivisme. Ça nourrit tes rêves. Les jeunes sont chanceux, mais moi aussi je me trouve tout aussi choyé et chanceux d’être témoins de leur début dans ce métier extraordinaire. C’est un partage et une communion parfaite avec le public qui, faut le rappeler, est le moteur de la vie d’un artiste ».

Star Académie débute le dimanche 22 janvier à TVA à 19 h 30

Commentaires