/news/currentevents
Navigation
Conduite dangereuse

Journaliste arrêté

Ian Bussieres
© Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un journaliste du quotidien Le Soleil, Ian Bussières, a comparu, hier, au palais de justice de Québec, où il a fait face à une accusation criminelle de conduite dangereuse.

Le 21 septembre dernier, le journaliste du Soleil aurait traversé une zone de travaux routiers dans le secteur de Saint-Gilles en ignorant les indications des deux signaleurs postés aux extrémités de l’entrave routière.

Signaux ignorés

Selon Ann Mathieu, porte-parole pour la Sûreté du Québec, le conducteur ne se serait pas conformé aux indications d’un signaleur routier, qui demandait aux voitures de s’immobiliser. Plutôt que d’attendre le feu vert de l’employé, M. Bussières se serait engagé dans la voie inverse afin de dépasser les voitures arrêtées devant lui.

« Malgré les signaux, le conducteur aurait poursuivi sa route et aurait même ignoré les signaux d’un autre signaleur dans ce secteur-là », a expliqué, hier, la policière.

À la suite de ces événements, une plainte avait été déposée par un témoin. Une enquête avait alors été initiée et l’individu avait été rencontré. Le dossier a finalement été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), qui a déposé une accusation criminelle de conduite dangereuse contre le journaliste.

Comparution

Ian Bussières, qui a retenu les services d’un avocat de sa région, Thetford Mines, pour le défendre, n’était pas au palais de justice de Québec, hier. Il reviendra devant les tribunaux le 28 mars, pour la suite des procédures judiciaires.

Avec la collaboration de Kathryne Lamontagne

Commentaires