/opinion
Navigation

Quand on se compare...

Coup d'oeil sur cet article

Grève étudiante, mise à mort du registre des armes à feu, panne de courant majeure aux Îles-de-la-Madeleine, autre défaite du Canadien en fusillade et un temps maussade depuis six jours, nous avons eu droit à une semaine franchement ordinaire ! Mais comme dit le dicton : « Quand on se compare aux Grecs, on est ben au Québec ! »

Nos pauvres amis grecs n’ont pas eu autant de misère depuis le temps qu’ils ont commencé la construction de leurs ruines ! Avec toutes ces mesures d’austérité imposées par la communauté européenne, les Grecs sont très en colère et humiliés, et ils ont le moral dans le talon d’Achille.

Mais ils peuvent se consoler, en se disant : « On n’a peut-être rien, mais on n’est pas sy-rien ! » En effet, la situation continue à se détériorer en Syrie. Le président/dictateur Bachar al Assad préfère le pouvoir à son peuple. Et ça tombe bien, car au rythme qu’il les tue, il n’y aura plus personne sur qui régner !

Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, les Syriens peuvent se consoler en se disant : « On n’est pas si mal pris, on n’est pas aux États-Unis ! » Évidemment, je ne parle pas des États-Unis d’aujourd’hui, mais si la tendance se maintient, les Américains risquent de faire de Rick Santorum leur prochain président.

Pour vous donner une idée du personnage, à côté de Santorum, George Bush à l’air d’un militant de Québec solidaire. Santorum est contre les homosexuels (et évidemment leur mariage), contre l’avortement (même en cas d’inceste et de viol) contre la contraception, et pour la peine de mort. Il est tellement à droite dans ses croyances, que même le pape trouve que Santorum est plus catholique que lui !

Junior Trudeau

Minitremblement de terre politique en début de semaine, quand Justin Trudeau a laissé entendre que la souveraineté pourrait être une option si le Canada devenait trop à droite. Malheureusement son aplomb, rappelant le Just watch me ! de son papa, a fondu comme neige au micro-ondes.

Incapable de s’assumer, « Junior » Trudeau s’est vite replié la queue entre les jambes, après s’être mis encore une fois le pied dans la bouche. Avec de telles contorsions, il serait peut-être mieux au Cirque du Soleil ! Dommage pour lui, car il a raté une belle occasion de faire un homme de lui, de se faire un prénom.

Mais non, comme d’habitude, il s’est simplement « confondu en explications ». Voilà qui est désolant, pas que Trudeau ne se soit pas converti à la souveraineté, mais qu’une fois de plus, il s’est montré sans colonne, confirmant ainsi que Justin Trudeau sera toujours « Junior »... dans tous les sens du mot.

Maire académie

Même si les prochaines élections municipales ne sont prévues qu’en 2013, des noms commencent déjà à circuler pour remplacer le maire Tremblay. Parmi eux, l’ancien ministre conservateur non élu Michael, « j’ai-tous-les-qualifications-et-contacts-requis,-mais-le-charisme-d’un-appuie-livre-en-tôle-beige », Fortier et Denis « je-me-présenterais-n’importe-où-en-autant-que-je-sois-chef-de-quelque-chose » Coderre.

L’idéal serait de pouvoir fusionner les deux, mais la science n’est pas assez avancée et le temps presse. Montréalais / Montréalaises, il faut marcher sur notre orgueil et avouer que celui qu’il nous faut, c’est Régis Labeaume.

Il a fait ce qu’il avait à faire à Québec, après McCartney, Madonna et le nouveau Colisée, Montréal représente un défi ... à sa hauteur !

Commentaires