/sports/hockey/canadiens
Navigation

Mes six intouchables

Mes six intouchables
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

ZURICH, Suisse | La date limite des transactions dans la LNH approche à grands pas et plusieurs équipes tenteront de se renforcer alors que d’autres chercheront à se débarrasser de joueurs qui n’ont pas répondu aux attentes.

Chez le Canadien, on s’attend à ce que Pierre Gauthier libère quelques gros salaires. Hal Gill est d’ailleurs déjà parti pour Nashville.

À mes yeux, Andreï Kostitsyn n’a plus sa place à Montréal. Il représente du bois mort.

La haute direction a été patiente avec lui, mais il se fait tard. La carrière de Kostitysn tourne en rond. Il doit partir. Il restera à voir ce que le Canadien sera en mesure d’obtenir en échange de ses services.

Si Kostitsyn produit ailleurs, ce sera tant mieux pour lui. On s’en fiche pas mal.

QUE FAIRE DE GOMEZ ?

L’autre cas problème est celui de Scott Gomez qui, en raison de son salaire astronomique, n’est pas échangeable. Son dossier doit sûrement être rendu sur le bureau du propriétaire Geoff Molson, qui devra décider s’il est préférable de le céder dans la Ligue américaine ou de racheter son contrat au cours de l’été. Gomez a épuisé toutes ses chances à Montréal.

Randy Ladouceur l’a remis à sa place en début de semaine, ce qui aurait dû être fait depuis un bon moment déjà. Randy Cunneyworth et Ladouceur vivent sur du temps emprunté et ils doivent se dire qu’ils sont aussi bien de faire les choses à leur manière, un coup parti.

SIX CAS

Sans plus tarder, voici ma liste des six joueurs du Canadien que je considère comme étant des intouchables :

1. Erik Cole : à 33 ans, il a encore de très bonnes années devant lui. C’est un gros ailier qui ne craint pas de foncer au filet. Cole est aussi un bon leader, lui qui a gagné la coupe Stanley avec les Hurricanes. C’est un guerrier, capable de s’adapter à tout genre de match.

2. Max Pacioretty : le jeune attaquant de puissance se développe très bien et on doit maintenant le considérer comme étant un intouchable. Pacioretty possède une belle touche autour du filet, une constance dans ses attaques en zone adverse. Je me montrerais patient avec lui.

3. David Desharnais : certains vont peut-être froncer les sourcils en apercevant le nom de Desharnais dans cette liste, mais le joueur de centre de cinq pieds et sept pouces possède une trop bonne vision du jeu pour que le Cana­dien le laisse partir dans une transaction. Son potentiel est énorme. Et c’est un joueur francophone, une denrée rare dans l’organisation. Desharnais repré­sente bien le peuple québécois. Il est déterminé, tenace, intense et il a du caractère.

4. P.K. Subban : j’aime son arrogance et sa prestance sur la glace. P.K. est comme un étalon qui n’est pas facile à dresser. Le talent est là. Lorsqu’il prendra de la maturité, Subban deviendra tout un défenseur. J’ai vu des joueurs comme Ilya Kovalchuk, à Atlanta, et Chris Drury, au Colorado, acquérir de la maturité pour devenir des étoiles dans la LNH. Il faut parfois accorder une troisième chance à un joueur dont le talent est incontestable.

5. Josh Gorges : un bon guerrier que ce défenseur qui répond toujours présent, qui apporte beaucoup au Canadien, autant sur la glace que dans le vestiaire. Gorges représente une valeur sûre.

6. Carey Price : j’ai gardé le meilleur pour la fin. Price représente le joueur de concession chez le Canadien. Je ne parierais jamais contre lui. Il est le genre de gardien talentueux, possédant un gros gabarit, que tu préfères avoir dans ton équipe plutôt que dans l’autre camp. Price est capable aussi de gérer la pression qui est énorme à Montréal.

Ce sont donc mes six intouchables chez le Canadien.

Commentaires