/sports/football/rougeetor
Navigation
Défi Est-Ouest

4 Rouge et Or sélectionnés

Tristan Grenon
Photo Richard Boutin Le quart-arrière Tristan Grenon était ravi d’apprendre sa sélection au Défi Est-Ouest.

Coup d'oeil sur cet article

À la conclusion du camp de printemps, le plaqueur Jean-Alexandre Bernier ainsi que les receveurs Seydou Junior Haidara, Yannick Morin-Plante et le quart-arrière Tristan Grenon avaient une excellente raison de se réjouir.

Les quatre ont reçu leur invitation pour le Défi Est-Ouest qui prendra l’affiche le 12 mai à l’Université Western et qui réunira 90 des plus beaux espoirs en prévision du repêchage de la LCF de 2013.

« Je suis très content, a mentionné Bernier avec son plus beau sourire. Lorsque tu fais tes débuts dans le circuit universitaire, c’est quelque chose que tu espères réaliser. Quand j’avais vu partir Jean-Philippe Gilbert il y a quelques années, j’espérais que ce soit mon tour un jour. »

« J’espère laisser une bonne impression à l’échelle canadienne, de poursuivre le plaqueur étoile. Après la semaine à London, j’espère que mon nom va être dans la tête de quelques équipes de la LCF. »

Qualités athlétiques

Doté de très bonnes qualités athlétiques, Haidara risque de se mettre en valeur dans un événement comme le Défi Est-Ouest. « C’est certain que mes qualités athlétiques peuvent m’aider, a-t-il convenu, mais il faudra aussi que je montre que je suis un joueur de football. Il faut combiner les deux. »

« Pour cette raison, je suis content d’avoir choisi Laval parce que j’ai appris à jouer sur les unités spéciales, de poursuivre le produit des Cougars de Lennoxville. Ma présence sur les unités spéciales me donne des outils. »

Trio de receveurs

Après une fin de saison qui n’a pas été à la hauteur de ses attentes et où il a perdu son poste de partant aux mains d’Adam Thibault, Morin-Plante était ravi de la nouvelle.

« Parce que nous sommes trois receveurs qui étions éligibles, on n’était pas certains qu’on serait tous choisis, a mentionné le produit des Vulkins de Victoriaville. Nous sommes vraiment chanceux de vivre cette belle expérience. »

Si Morin-Plante parle de trois receveurs, c’est parce que Guillaume Rioux s’ajoutera au quatuor du Rouge et Or à moins d’une surprise. Né à Paris et ayant vécu les quatre premières années de sa vie en France où son père y menait une carrière de hockeyeur professionnel, le demi inséré est considéré comme un joueur importé aux yeux de la LCF et donc non admissible au repêchage.

L’imbroglio sera résolu dans les prochaines semaines puisque Rioux possède la citoyenneté canadienne et n’a évidemment jamais joué au football en France.

Commentaires