/entertainment/tv
Navigation
likers.tv

« Aimer » la télé... en direct

Likers.tv
© Courtoisie Grâce à la technologie Likers.tv, les adeptes des réseaux sociaux pourront se voir en direct en bas de leur écran de leur télé et partager leur « J’aime » avec les autres abonnés.

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à une initiative québécoise, la télé d’ici et d’ailleurs dans le monde sera appelée à afficher un nouveau look, avec l’ajout d’un bandeau au bas de l’écran intégrant les réseaux sociaux. Bienvenue à Likers.tv!

Devant l’ampleur que prennent les réseaux sociaux, le stratège publicitaire Louis Massicotte, président de Mass-Médias, à Québec, a eu l’idée de les intégrer à la télé sur une même plate-forme.

Ainsi, dans un proche avenir, les utilisateurs de Facebook pourront cliquer « J’aime », au moyen de leur téléphone intelligent, de leur tablette ou de leur ordinateur, et voir en direct leur photo de profil et leur nom défiler au bas de l’écran de télé qu’ils regardent. Tout abonné de Facebook et des autres réseaux sociaux pourront ainsi « passer à la télé » en direct et apposer leur « J’aime ».

« Ce qu’on offre, c’est un nouveau type de télé interactive, qui donne un droit de parole au téléspectateur pour endosser une marque ou un sujet », explique Louis Massicotte, qui détient un brevet d’invention provisoire pour ce nouveau véhicule publicitaire.

Il ira présenter son nouveau produit devant des diffuseurs du monde entier qui se rassembleront la semaine prochaine à Cannes, à l’occasion du MIPTV, le marché international des contenus audiovisuels. M. Massicotte se dit en discussions avec trois télédiffuseurs canadiens.

Revenus publicitaires

L’homme d’affaires de Québec voit en Likers.tv une nouvelle source de revenus publicitaires pour les diffuseurs qui pourront vendre leur bandeau au bas de l’écran à des commanditaires, « toujours soucieux d’élargir leur clientèle des réseaux sociaux ».

Likers.tv permettra au téléspectateur d’appuyer une émission, un concurrent, un animateur, un sujet d’actualité ou une cause en direct. Les gens pourront même voter. Pourtant, on ne verra que des « J’aime »; le concept Likers.tv ne fait aucune place aux « Je n’aime pas ». « C’est une technologie positive », justifie Louis Massicotte.

Les réseaux de télévision peuvent dès maintenant obtenir gratuitement une licence d’exploitation de Likers.tv. Ils devront toutefois verser des redevances au concepteur de Québec, qui se dit confiant de signer plusieurs ententes à Cannes.

Commentaires