/entertainment
Navigation

Graffiti géant au Musée

Musée
© Les archives Jean-François Desgagnés Olivier Moisan-Dufour et Alexandre Lemay ont donné un aperçu hier de ce qu’ils peindront sur la murale bordant l’avenue Wolfe-Montcalm, sous les yeux du public, le 26 mai.

Coup d'oeil sur cet article

Peindre une toile de 75 mètres de longueur, l’équivalent d’un terrain de football? Un événement unique en son genre verra le jour sous les yeux du public le samedi 26 mai, sur le chantier du Musée national des beaux-arts du Québec.

 

La palissade ceinturant le chantier de construction du pavillon Pierre-Lassonde deviendra, de 10 h 30 à 16 h 30, un terrain de jeux immense pour les six graffiteurs de la galerie Morgan Bridge qui peindront en direct sur la murale, dans la portion longeant l’avenue Wolfe-Montcalm.

Le public sera même invité à poser sa griffe, à condition évidemment de suivre les indications qu’on lui donnera en même temps qu’on lui prêtera le matériel nécessaire pour s’exécuter.

A l’instar du mécène Pierre Lassonde qui, d’entrée de jeu, disait que la première de ses dix règles de vie était de dire merci, « un mot qu’on n’utilise pas assez souvent », les gens de Québec auront une occasion en or de dire bonjour à leur musée et merci à ses généreux donateurs, dont la Banque Nationale. En plus d’annoncer hier une contribution majeure de 500 000 $ pour l’agrandissement du MNBAQ, l’institution financière fait un geste concret en s’associant à la réalisation de la murale, une première muséale à Québec et au Québec.

Aventures surréalistes

Sous la houlette d’Alexandre Lemay, directeur de la galerie Morgan Bridge et graffiteur, les artistes traceront d’abord, avec des contenants d’aérosol, les lignes de contour de la gigantesque composition. Celle-ci s’inspirera des œuvres de l’exposition-vedette de l’été, Au pays des merveilles, Les aventures surréalistes des femmes artistes au Mexique et aux États-Unis, qui prendra l’affiche du 7 juin au 3 septembre.

Les artistes feront des retouches au cours des jours suivants alors que l’immense graffiti sera visible jusqu’en octobre et entièrement renouvelé au printemps 2013. En cas de pluie, la réalisation de la murale sera reportée au lendemain.

Commentaires