/news/politics
Navigation

Les libéraux en tête à Montréal et...Québec

Charest

Coup d'oeil sur cet article

Alors que le PQ maintient sa suprématie en régions, les libéraux ont réussi à déclasser la CAQ à Québec, une première, et conservent aussi la pôle à Montréal par une majorité infime.

Le Parti libéral se nourrit de nombreux nouveaux appuis dans la capitale nationale, vraisemblablement en raison du conflit étudiant. Il détient même une avance confortable avec 36% des intentions de vote, devant la CAQ de François Legault, avec 28% et le PQ qui obtient 25%.

 

Il s'agit d'un véritable tour de force pour le PLQ dans la région métropolitaine de Québec, dominée depuis belle lurette par l'Action démocratique ou la Coalition avenir Québec. Le Parti libéral a gagné neuf points à Québec depuis le mois de janvier alors que la CAQ en a perdu cinq. Les appuis au PQ n'ont pratiquement bougé.

 

«La ville de Québec est celle qui appuie le plus le gouvernement dans le conflit étudiant. Ce sera un défi pour François Legault, d'aller reconquérir la ville de Québec aux libéraux», analyse le sondeur Christian Bourque, vice-président à la recherche chez Léger Marketing.

 

Serré à Montréal

Dans la région métropolitaine de Montréal (RMR), les intentions de vote sont beaucoup plus serrées. Le PLQ (28%) est au coude à coude avec le PQ (27%) et la CAQ n'est pas si loin derrière avec 22%.

 

Ailleurs au Québec, la domination du Parti québécois ne fait aucun doute puisqu'il récolte 36% des appuis contre 27% pour les libéraux et 25% pour les caquistes. «Le Parti québécois est en tête de l'électorat francophone donc il est en tête à l'extérieur des deux grandes régions urbaines aussi.»

 

Par ailleurs, «on sent un appétit assez élevé» pour une élection. «Normalement, on le sait, il y a peine plus de la moitié des gens qui votent donc les gens n'aiment pas aller voter mais 44% des gens qui veulent une élection, c'est un taux relativement élevé», a ajouté M. Bourque.

Commentaires