/weekend
Navigation
Robert Marien

En quête de comédiens-chanteurs

Robert Marien
© Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

À peine rentré d’une tournée de cinq mois en Asie avec Notre-Dame de Paris et avant de revêtir l’uniforme du capitaine von Trapp pour quelques supplémentaires de La mélodie du bonheur, Robert Marien s’attaque à la mise en scène de la comédie musicale Les quatre filles du docteur March.

 

Adaptée de Little Women, présentée à Broadway en 2005-2006, Les quatre filles du docteur March prendra l’affiche en première mondiale francophone au Théâtre de La Bordée, du 8 décembre au 6 janvier 2013, avec une distribution entièrement québécoise. Les auditions auront lieu en mai, à Québec et à Montréal.

« On a besoin de dix comédiens-chanteurs — six filles et quatre garçons — pour interpréter des personnages dont l’âge varie de 14 à 19-20 ans. Je ne m’attends pas à trouver des comédiens de cet âge, mais des artistes qui ont l’air suffisamment jeunes pour être crédibles. »

10 comédiens-chanteurs

« Je cherche des gens capables de jouer, de chanter et de danser, puisqu’il y aura quelques chorégraphies. Idéalement, j’aimerais trouver des interprètes qui ont aussi des habiletés musicales, de façon à pouvoir s’accompagner avec un instrument à l’occasion », explique Robert Marien au bout du fil.

« Quand les interprètes sont aussi capables de jouer un instrument, ça permet d’être dans l’atmosphère véritable, de donner un caractère intimiste, mais il y aura aussi des musiciens. Il n’est pas question d’avoir une bande sonore ou des instruments électroniques.

« À Broadway, Little Women n’était pas non plus une comédie musicale à grand déploiement. L’histoire est relativement simple et permet d’entrer dans l’âme des personnages. En ce qui me concerne, je mise d’abord et avant tout sur la voix, le talent et l’émotion », explique Robert Marien.

Au milieu du XIXe siècle

Les quatre filles du docteur March est une chronique inspirée du roman semi-autobiographique de Louisa May Alcott (Little Women - 1869). L’action se situe au milieu du XIXe siècle, de 1863 à 1866, principalement à Concord, Massachussetts.

Alors que le docteur March est à la guerre de Sécession, Marmee, la mère, se retrouve seule pour élever leurs quatre filles.

« La comédie musicale porte principalement sur Jo, la « Tom Boy » de la famille qui aspire à devenir écrivaine. Elle est en quelque sorte l’alter ego de l’auteure. L’histoire débute la veille de Noël et se passe sur trois ans. Je veux garder l’esprit de Noël et de l’hiver. Je vais essayer de trouver une couleur québécoise parce que ça nous ressemble, même s’il s’agit d’un roman américain.

«Il y a une sensibilité qui se rapproche de la nôtre. À cette époque, il y avait beaucoup de Franco-Américains provenant du Québec. Je cherche des éléments pour nourrir les personnages. »

Adaptée à Québec

Il ajoute que la production a pensé monter la comédie musicale en québécois, mais a finalement opté pour une version plus internationale, sans que ce soit trop littéraire. La comédienne et auteure Joëlle Bond, de Québec, est à terminer l’adaptation française, après avoir signé celles de Peter Pan et les sous-titres de Cats pour la tournée américaine.

Sorti de l’option théâtre du cégep Lionel-Groulx en 1977, Robert Marien soutient avoir toujours eu le goût de la musique, mais confie qu’à l’époque, il n’aurait jamais pensé faire de la comédie musicale et aller jouer à Londres et New York.

« Je ne pouvais même pas rêver que dans ma vie, j’irais jouer à Broadway! On pensait uniquement à exister, à faire exister le théâtre québécois. J’écoutais Xavier Dolan à Tout le monde en parle, dimanche, et il a raison.

« Il y a une telle ouverture aujourd’hui, le monde est là », soutient Marien, qui confie avoir eu un déclic : avoir réalisé que tout était possible, après avoir joué Les Misérables plus de 800 fois un peu partout sur la planète.

Les auditions pour Les quatre filles du docteur March se tiendront à Montréal, au Conseil des arts, le vendredi 11 mai, de 15 h à 21 h (sur rendez-vous seulement); le samedi 12 mai, de 9 h 30 à 17 h (A.M. - sur rendez-vous, P.M. - ouvert à tous) et le dimanche 13 mai, de 9 h à 15 h (rappels). À Québec, cela se tiendra au Théâtre de La Bordée, le vendredi 18 mai, de 15 h à 21 h (sur rendez-vous seulement); le samedi 19 mai, de 9 h à 17 h (A.M. - sur rendez-vous, P.M. - ouvert à tous) et le dimanche 20 mai, de 9 h à 17 h (rappels).

Les quatre filles du docteur March sera présenté au Théâtre de La Bordée, du 8 décembre au 6 janvier 2013.

Commentaires