/sports/others
Navigation
Jeux olympiques | Taekwondo

En quête de médailles

Coup d'oeil sur cet article

Le français sera à l’honneur en taekwondo aux Jeux olympiques de Londres en juillet.

Les trois Canadiens qui représenteront le pays au prestigieux événement proviennent tous de la Belle Province.

Bien que leur place aux Olympiques soit confirmée depuis longtemps, Karine Sergerie, François Coulombe-Fortier et Sébastien Michaud ont été présentés officiellement aux membres des médias, hier, à Québec.

Médailles

Évidemment, l’objectif est de revenir avec une médaille chaque au Canada à la suite des Jeux olympiques de Londres.

« Tant qu’à être dans la folie, on peut y croire, estime l’entraîneur Alain Bernier. Chacun d’eux est dans les bons athlètes au niveau mondial.

« C’est trois rounds de deux minutes, ça passe très vite. Si quelqu’un part dans la bonne direction, tout est permis, mais si c’est l’inverse, ça peut être le contraire. Tu n’as pas le droit à l’erreur », ajoute-t-il.

Chimie

Même si le taekwondo est un sport individuel, le fait de se déplacer en trio à Londres constitue un avantage aux yeux des trois olympiens.

« Nous sommes trois Québécois qui provenons du même club (le club Taekwondo Sainte-Foy), explique Coulombe-Fortier. Ça va être vraiment facile au niveau de la langue.

« On est entourés par un entraîneur qui parle français (Alain Bernier), un préparateur physique et un chiro qui parle français. En plus, on a l’habitude de s’entraîner ensemble et d’aller compétitionner à l’extérieur ensemble. »

Commentaires