/entertainment/shows
Navigation
Chantons sous la pluie

Broadway arrive à Montréal

Broadway arrive à Montréal
Photo courtoisie Le trio d’acteurs/chanteurs principaux de Chantons sous la pluie, René Simard, Marilou Morin et Renaud Paradi.

Coup d'oeil sur cet article

Préparez-vous à chanter cet été, beau temps mauvais temps. Denise Filiatrault, qui monte la comédie musicale Chantons sous la pluie, promet tout un spectacle avec 28 artistes sur scène, plein de chorégraphies, plus de 200 costumes, un orchestre de huit musiciens live, du ballet jazz et moderne et, bien entendu, de la danse à claquette dans la plus pure tradition. Un gros show de plus de 3 millions de dollars.

Hier, les principaux collaborateurs de Chantons sous la pluie rencontraient les médias pour donner un aperçu du grand spectacle qu’ils préparent.

« C’est gros, a confié au Journal Denise Filiatrault qui en a pourtant vu d’autres.

À mon âge... (81 ans), on travaille fort. J’ai monté plusieurs comédies musicales, mais chaque fois, c’est un autre challenge.

« Heureusement, j’ai choisi un bon casting qui va m’aider à faire ce que j’ai envie de faire. J’ai de bons chorégraphes, mais je mets mon grain de sel, puisque c’est moi qui signe la mise en scène. »

Même envergure

Denise Filatrault s’attaque à un classique qui a fait salle comble durant des années sur Broadway, après avoir été le succès du cinéma américain qu’on connaît. Ce classique, Singin’ in the Rain, sorti en 1952, mettait en vedette Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O’Connor. Il semble que la production québécoise sera de même envergure que celle de Broadway et celle présentement à l’affiche à Londres, version que Denise Filiatrault est allée voir en février dernier.

C’est la première fois que cette comédie musicale est montée entièrement en français, paroles de chansons comprises. Une version belge a déjà été montée en français, avec les chansons en anglais.

Comme The Artist

Ce casting de rêve est composé de Renaud Paradis, qui joue Don Lockwood – interprété à l’époque par Gene Kelly –, René Simard, qui reprend le rôle de Donald O’Connor, Cosmo Brown, et de Marilou Morin qui joue le rôle popularisé par Debbie Reynolds, Kathy Selden. Tous les trois apprennent leurs numéros de danse à claquette depuis l’automne dernier.

Quant au rôle de Lina Lamont, star déchue du cinéma muet à la voix criarde, il a été confié à Pascale Desrochers (Virginie, La Galère).

Chantons sous la pluie raconte l’histoire des acteurs du cinéma muet qui perdaient leurs rôles avec l’arrivé du cinéma parlant, sur un ton léger, presque bonbon, sur fond d’histoire d’amour.

« Le film français The Artist (gagnant aux Oscars) a choisi le même scénario » rappelle Denise Filiatraut.


  • Du 3 au 28 juillet à la Salle Pierre-Mercure et du 7 au 18 août au Théâtre St-Denis, dans le cadre du 30e Festival Juste pour rire. Voir hahaha.com.
ce qu’ils ont dit
«
La claquette, c’est quelque chose, ça nous redonne notre âme d’enfant. »
– Renaud Paradis
«
On a des micros aux pieds, donc, pas droit à l’erreur ! »
– René Simard
«
Ce rôle est Un ca-deau pour moi, comme si on avait offert une poupée à une petite fille. »
– Pascale Desrochers
Commentaires