/entertainment/movies
Navigation
Le coq de Saint-Victor

Film d’animation 100 % Québec

Nancy Savard
© Photo Jean-Claude Tremblay La productrice et réalisatrice Nancy Savard adaptera au grand écran le roman Le coq de San Vito.

Coup d'oeil sur cet article

Pendant qu’elle termine le tournage du film d’animation Sarila, la productrice et réalisatrice Nancy Savard amorcera sous peu le tournage de son second long-métrage, Le coq de Saint-Victor, 

premier film d’animation fait 100 % à Québec.

Téléfilm Canada et la SODEC ont récemment confirmé leur soutien financier à cette adaptation du roman Le coq de San Vito, de Johanne Mercier, qui sera réalisé pour un peu moins de trois millions de dollars.

« C’est un projet de film d’animation 2D. La préproduction commence dans deux semaines et ça demandera un peu plus d’une année de travail d’animation. C’est un film qu’on souhaite voir sur les écrans à Pâques 2014 », a dit Nancy Savard.

Selon cette dernière, tout le travail d’animation, la musique, le bruitage et les voix seront faits à Québec.

Coscénarisé par Johanne Mercier et Pierre Gréco, le film racontera l’histoire d’un petit village qui doit sa prospérité au coq qui, chaque matin, réveille ses habitants qui se mettent aussitôt au travail. Sa réalisatrice croit que le film a le potentiel de se démarquer sur le marché international.

« C’est une histoire tellement cute. On a fait un petit test à Cannes au marché avec le scénario. Les Français croyaient que c’est un film français et les Italiens croyaient que c’est un film italien. On voit que c’est une ligne éditoriale universelle. »

Berlin dans la mire pour Sarila

Quant à Sarila, un long-métrage en 3D tourné pour 8,5 millions de dollars et qui mise sur les voix de Christopher Plummer, Geneviève Bujold et Rachel Lefevre, il devrait sortir autour de la semaine de relâche 2013, selon Nancy Savard.

Après, espère-t-elle ardemment, une présentation au prestigieux Festival du film de Berlin.

« Nous avons présenté des bouts du film lors du récent Festival du film d’animation d’Annecy et on a éveillé la curiosité des gens. Avant de partir, notre agent de vente international nous a dit qu’il regardait pour l’envoyer à Berlin et dans d’autres festivals. C’est dans l’air », lance Nancy Savard, la voix remplie d’espoir.

Version française

Le tournage de Sarila devrait être terminé en novembre. « Il nous reste de l’imagerie jusqu’à la première semaine de juillet. Les trente premières minutes de musique sont composées. On a 60 % du bruitage. Tous les travaux sonores se font à Québec, au Studio Expression », dit-elle, ajoutant que le doublage en français se fera en septembre.

« Le casting est fait, mais il est encore secret, parce qu’il est possible que certains acteurs qui devaient être libres aux dates prévues ne le soient pas si d’autres projets auxquels ils sont liés se concrétisent. »

Commentaires