/sports/others
Navigation
Cyclisme | Championnats canadiens

Tuft brûle le parcours

 Svein Tuft
© Courtoisie Svein Tuft n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires au contre-la-montre d’hier, pour s’adjuger son cinquième titre canadien consécutif.

Coup d'oeil sur cet article

Svein Tuft a été impérial, hier, signant son cinquième titre canadien de suite au contre-la-montre et son huitième en carrière.

Le coureur de la formation Orica GreenEdge a survolé le parcours de 39 kilomètres en 47 min 26 s. Dans les derniers mètres du deuxième tour, il a même doublé Hugo Houle, qui a pris le troisième rang.

Ignoré pour le seul poste disponible pour les Jeux olympiques, Tuft voulait-il lancer un message aux décideurs de Cyclisme Canada? « Non, a-t-il assuré. J’ai abordé ce contre-la-montre de la même façon que tous les autres. Je comprends la décision de Cyclisme Canada de miser sur un coureur du calibre de Ryan Hesjedal, qui connaît de grands succès sur la scène internationale. »

« Je me suis concentré à faire mon travail pour mon équipe, a poursuivi Tuft, qui avait aussi enlevé l’étape de l’effort solitaire au Tour de Beauce, vendredi dernier. Je suis très heureux de ma course. »

Pour la deuxième année d’affilée, Christian Meier est monté sur la seconde marche du podium. Coéquipier de Tuft, Meier a signé un chrono de 49 min 34 s.

Premier podium

Champion canadien U-23 du contre-la-montre au cours des trois dernières années, Hugo Houle a par la même occasion signé son premier podium en carrière dans la catégorie élite en grimpant sur la troisième marche du podium. « C’était mon objectif et je suis très satisfait de ma course, a résumé le coureur de la formation SpiderTech propulsée par C10. Quand Svein m’a dépassé, je me demandais ce qui se passait. Svein était trop fort. »

« Lors du dernier retour, j’ai fermé les yeux et j’ai baissé la tête, a ajouté Houle. Je me suis rendu à la limite. J’avais froid lorsque j’ai terminé, ce qui n’est jamais bon signe. »

De retour du Tour de Suisse, David Boily a terminé au huitième rang chez les élites et a pris la deuxième position chez les U-23. « C’est mission accomplie de terminer parmi les 10 premiers, a affirmé le coéquipier de Houle. Un tel résultat est rassurant pour la course sur route parce que j’étais dans le néant en arrivant ici. »

20 ans plus tard

À son retour à Lac-Mégantic 20 ans plus tard, Clara Hughes est de nouveau montée sur la plus haute marche du podium. En 1992, elle a remporté la course sur route et hier elle a enlevé le titre au contre-la-montre pour la deuxième année de suite avec un temps de 39 min 42 s. Après 30 kilomètres, elle a devancé Rhae-Christie Shaw (41 min 22 s) et Julie Beveridge (42 min 36 s).

« Si je veux être la meilleure à Londres, je dois être la meilleure au Canada, a résumé la coureuse de l’équipe Specialized-Lululemon. J’adore porter le maillot de championne canadienne en Europe. »

Cinquième en vertu d’un temps de 43 min 29 s, Joëlle Numainville se disait satisfaite. « C’est long, 30 kilomètres, parce que le contre-la-montre n’est pas ma spécialité, a indiqué la coureuse d’Optum. »

 

Commentaires