/news/politics
Navigation
Dépenses

Des députés globe-trotters

Les voyages de nos élus aux quatre coins de la planète ont coûté près de un million en 2011-2012

Deputes

Coup d'oeil sur cet article

De Paris à Kinshasa en passant par Lomé, New Delhi, La Havane ou encore Panama, les députés provinciaux ont énormément voyagé en 2011-2012. L’entretien de bonnes relations entre nos élus et leurs homologues à travers la planète a coûté près d’un million de dollars aux contribuables québécois, soit 50 % plus que l’année précédente.

Le chiffre d’un million est à comparer aux 700 000 dollars de 2010-2011. Cette somme est issue d’une compilation faite par le Journal à partir des Rapports des activités des sections et délégations de l’Assemblée nationale. Ces textes annuels, regroupés dans un seul document, ont été discrètement déposés par le président de l’Assemblée nationale le vendredi 15 juin au dernier jour de la session parlementaire. Deux semaines plus tard, le document n’était étrangement pas encore disponible sur le site de l’Assemblée nationale. « Disons que le Parlement ne fait pas beaucoup de publicité autour de ce dépôt », a ironisé une source bien au fait du dossier.

100 000 $ à Kinshasa

Les députés et les employés de l’Assemblée nationale ont effectué un total de 51 missions dans 23 pays et territoires entre le 1er avril 2011 et le 31 mars 2012.

Le voyage le plus dispendieux a mené six députés et cinq fonctionnaires à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre). Ces derniers ont participé, en juillet 2011, à la réunion du bureau et à la 37e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). En tout, cette seule activité a coûté 100 312 $ (80 187 $ en transport et 20 125 $ en per diem et autres frais).

Comme d’habitude, le président de l’Assemblée nationale a obtenu la part du lion dans ces déplacements. De l’Europe à l’Asie en transitant par l’Afrique, Jacques Chagnon a sillonné la planète au cours des derniers mois (voir page 2).

Bien recevoir la visite

En avril 2011, l’adéquiste Sylvie Roy (devenue caquiste quelques mois plus tard) a pris part à une autre rencontre de l’APF à Clermont-Ferrand, en France. Le thème de l’activité était « le nomadisme politique ». Accompagnée d’un homologue du Burkina Faso, la députée Roy a ironiquement présenté un rapport d’étape sur le changement... d’allégeance partisane en cours de mandat électoral.

Outre les voyages autour du monde, les députés du Québec savent également recevoir la visite internationale. Du 6 au 9 septembre 2011, Québec a été l’hôte de la réunion du Réseau des femmes parlementaires des Amériques. Ce regroupement est chapeauté par la Confédération parlementaire des Amériques (COPA) présidé par nul autre que Jacques Chagnon.

Pour rassembler quelque 220 délégués provenant de 36 Parlements, d’assemblées parlementaires et d’organisations parlementaires, l’Assemblée nationale a ainsi allongé la rondelette somme de 289 260 $. Pendant quatre jours, les convives ont pu discuter de la lutte contre la mortalité infantile, de l’augmentation des taux de titulaires de diplômes d’études secondaires dans les États des Amériques, de l’élimination de l’écart salarial entre les hommes et les femmes et de la protection des ressources en eau.

 

Les voyages
les plus coûteux
1. Kinshasa (République démocratique du Congo)
des proches
(4 au 8 juillet 2011)
Coût : 100 312 $
Six députés et cinq fonctionnaires ont assisté à la réunion du bureau et à la 37e session de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF).
2. Porto-Novo (Bénin)
(23 au 27 janvier 2012)
Coût : 30 191 $
Deux députés et une fonctionnaire ont participé à un séminaire d’échanges destiné aux nouveaux parlementaires de l’Assemblée nationale du Bénin.
3. Asunción (Paraguay) et Florianópolis (Brésil)
(12 au 14 mai 2011/ 18 au 20 mai 2011)
Coût : 28 339 $
Un député et une fonctionnaire étaient présents à une réunion de travail de la Confédération parlementaire des Amériques (COPA).
4. Phnom Penh (Cambodge)
(8 au 10 février 2011)
Coût : 25 113 $
Un député et deux fonctionnaires ont pris part à une activité de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF).
5. Jérusalem et Tel-Aviv (Israël), Ramallah (Territoires occupés)
(15 au 19 janvier 2012)
Coût : 20 425 $
Trois députés et un fonctionnaire formaient la délégation participant à la Mission du président de l’Assemblée nationale.
Commentaires