/sports/hockey
Navigation
Hockey

Gros Merci À Jean-Jacques!

 Jonathan Audy-Marchessault
© Les archives Didier Debusschère Jonathan Audy-Marchessault semble prendre plaisir à faire taire ses dénigreurs. Choix de 12e ronde des Remparts en 2007, le voilà qui frappe aux portes de la LNH.

Coup d'oeil sur cet article

Jonathan Audy-Marchessault affirme devoir une fière chandelle au nouvel entraîneur adjoint du Canadien de Montréal, Jean-Jacques Daigneault.

L’ex-joueur des Remparts, qui a signé un contrat de trois saisons avec les Blue Jackets de Columbus dimanche, a tenu à souligner l’importance qu’a eue Daigneault dans la saison phénoménale qu’il a connue l’an dernier chez le Whale du Connecticut, dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

Daigneault était adjoint à l’entraîneur du Whale, Ken Gernander.

« Jean-Jacques m’a vu jouer et je pense qu’il a apprécié ce qu’il a vu. Même s’il s’occupait des défenseurs, il a convaincu les entraîneurs de me donner ma chance. Par la suite, j’ai eu plus de temps de jeu et je me suis mis à produire. C’est grâce à lui si j’ai eu la confiance des autres entraîneurs », affirme-t-il.

Chose certaine, Daigneault ne doit pas regretter son choix. Le petit attaquant de Cap-Rouge a conclu sa première saison chez les professionnels avec une récolte de 64 points, dont 24 buts, en 76 rencontres.

« Un des meilleurs que j’aie eus »

Audy-Marchessault n’a toujours pas parlé à Daigneault depuis qu’il a signé avec les Jackets, ni depuis que ce dernier s’est entendu avec le Canadien. Il estime toutefois que le Tricolore a fait une excellente acquisition.

« Je pense que Jean-Jacques est un entraîneur jeune d’esprit et passionné. Il passait des heures à faire de la vidéo pour améliorer notre avantage numérique chez le Whale. C’est vraiment un bon entraîneur. Je dirais même que c’est l’un des meilleurs que j’aie eus dans ma carrière. »

Prêt pour la LNH

En s’entendant avec les Blue Jackets, Audy-Marchessault a dû renoncer à l’équipe qui lui a donné sa première chance : les Rangers de New York. « C’est certain que je vais appeler mes entraîneurs pour les remercier. J’ai passé une saison exceptionnelle dont je me souviendrai toute ma vie.

Ils (le Whale) m’ont permis de signer un contrat au-delà des espérances de 90 % des gens qui disaient que je serais incapable de jouer au hockey en raison de mon gabarit », soutient le hockeyeur de 5 pi 9 po, pesant 175 lb.

Malgré tout, il estime avoir tout ce qu’il faut pour faire le saut dans la LNH dès la saison prochaine.

« Je dois m’entraîner fort cet été. J’ai montré aux gens que j’étais de calibre de la Ligue américaine l’an dernier. Maintenant, je dois montrer que j’appartiens à la Ligue nationale. Je sais que je peux, mais je dois le prouver aux autres. »

Commentaires