/sports/others
Navigation
Soccer

L’Amiral triomphal

Coup d'oeil sur cet article

En terre ennemie et privé de plusieurs ténors de la formation, l’Amiral de Québec s’est farci le Fury d’Ottawa, première équipe au classement, au compte de 2-1.

« Je suis très fier des filles », a mentionné Samir Ghrib, dont la formation n’a pas perdu depuis le 22 juin. Quant au Fury, il ne s’agissait que de sa deuxième défaite de l’entière saison.

Premier rang assuré

Déjà assuré de terminer au premier rang, l’entraîneur d’Ottawa a toutefois mis au repos forcé quelques as. Ghrib a toutefois signalé qu’il était aussi privé de quelques joueuses-clés. Josée Bélanger, Andréanne Gagné et Mélissa Roy étaient toutes absentes et Marie-Pier Bilodeau a cédé sa place à sa remplaçante, Sarah Boucher, qui « a fait un grand match », selon son sélectionneur.

En plus de la victoire, Kathleen Bérubé-Garneau a vécu un heureux moment en marquant son premier but de la saison, à la suite d’un tir inaccessible pour la cerbère adverse à la 29e minute.

Deux minutes plus tard, le Fury a toutefois créé l’égalité, mais Imen Troudi, avec son sixième en huit parties, a définitivement donné les devants à son équipe à la 75e minute. « Quelle joueuse! Elle nous permet de conserver le ballon dans de petits espaces », a commenté Ghrib.

Jouer la contre-attaque

En termes de statistiques, le Fury a nettement dominé, surtout pour les tirs, où les locales en ont comptabilisés 19 contre 6 pour l’Amiral. La gardienne Boucher n’a toutefois fait face qu’à sept tirs cadrés.

« Nous avons grandi défensivement et les neuf hors-jeu du côté d’Ottawa démontrent une maîtrise de la défensive », a spécifié le sélectionneur québécois.

Celui-ci n’a pas joué à l’autruche, il est parfaitement au courant que sa troupe a été dominée sur la possession du ballon, mais l’Amiral devait s’appuyer sur ses forces. « C’était notre plan de match de jouer la contre-attaque. Nous étions fatigués, il n’était pas question de passer à l’abordage », a livré Ghrib.

« Pour nous, c’est un exploit incroyable d’avoir tenu le coup malgré un effectif réduit, car nous jouions un cinquième match en 10 jours. »

Commentaires