/entertainment/shows
Navigation

Le général Dallaire invité par Waters

Roger Waters scène
Photo d'archives, Daniel Mallard Le spectacle The Wall de Roger Waters sera présenté samedi sur les plaines d'Abraham.

Coup d'oeil sur cet article

Le général Roméo Dallaire et l’ancien maire de Québec Gilles Lamontagne comptent parmi les vingt vétérans qui ont été invités à assister au spectacle de Roger Waters, samedi soir, sur les plaines d’Abraham.

« Ils le rencontrent à l’entracte et vont prendre une photo avec lui », dit le directeur général du Festival d’été, Daniel Gélinas.

C’est Roger Waters qui, personnellement et comme il le fait dans chaque ville qu’il visite, a demandé la présence de vétérans à son show. On sait que celui qui a créé l’album et le spectacle The Wall a perdu son père durant la Deuxième Guerre mondiale alors qu’il était bébé.

« Il nous a demandé de trouver des vétérans de différentes guerres. On a une liste de vingt vétérans, incluant le général Dallaire. Il y a aussi des orphelins, des gens qui ont perdu leur père à la guerre, comme lui, ainsi que des gens qui ont fait l’Afghanistan et la Bosnie », indique M. Gélinas.

Dallaire se renseigne

Selon un porte-parole de la base militaire de Valcartier, le général Dallaire passera les prochains jours à se documenter sur Waters avant de le rencontrer. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a préféré attendre avant de discuter de sa présence au spectacle.

« Il le connaît plus ou moins. Il sait qui est Roger Waters et Pink Floyd mais il connaît moins son œuvre. Comme le général est très méticuleux, il est en train de regarder qui est l’artiste et quel est cet événement. »

Pour sa part, l’honorable Gilles Lamontage a indiqué au Journal de Québec qu’il n’était pas certain d’accepter l’invitation, invoquant que « c’est tard » pour lui. L’ex-maire de Québec est âgé de 93 ans.

« Wow! »

Par ailleurs, le montage de la scène s’est poursuivi, mardi, sur les Plaines malgré la pluie qui s’abattait sur Québec. Selon le copromoteur du concert, Serge Grimaux, les membres de l’équipe de Roger Waters, qui sont arrivés lundi et mardi, ont été impressionnés par le mur courbé qui a été construit de part et d’autre de la scène.

« Trois lettres : Wow! », a été leur réaction, selon M. Grimaux.

Plus gros que le FEQ

En plus d’en avoir plein la vue avec ce mur de 728 pieds et les projections vidéo qui agrémentent le spectacle The Wall, les spectateurs en auront plein les oreilles, ajoute Daniel Gélinas.

« Le son, ce sera plus gros que ce qu’on a au Festival d’été à cause du surround. Nous allons avoir quatre tours, devant et derrière. Les effets sonores d’avion et les cris vont retentir sur l’ensemble du terrain. »

« Sincèrement, ajoute M. Gélinas, je ne sais pas si on a déjà fait du surround sur un si grand terrain. Ça devient aussi une expérience pour les ingénieurs de son de ce show. »

Roger Waters montera sur scène à 21 h 15, samedi soir, pour un spectacle qui devrait durer deux heures et sera entrecoupé d’un entracte d’une vingtaine de minutes.

Commentaires