/sports/others
Navigation
Soccer

Dans le carré d’as

L’Amiral se qualifie pour le Final

 l’Amiral de Québec
© photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Pour la toute première fois de son histoire, l’Amiral de Québec s’est qualifié pour le Final Four de la W-League, en battant les Comètes de Laval, 5-4, aux tirs de barrage.

Un an plus tard, les Québécoises sont donc parvenues à faire oublier la cuisante défaite de 6-0, subie en finale l’an dernier.

À la faveur d’un gain en tirs de pénalité (5-4), arraché après 120 minutes de jeu et un pointage de 1-1, l’Amiral a pu célébrer son premier titre dans sa cour.

« Aujourd’hui, je peux vous dire qu’on fait partie des quatre meilleures équipes du continent », a lâché le pilote de l’Amiral, Samir Ghrib, encore plus rayonnant que d’habitude.

« Nous avons tellement appris cette saison et gagné en maturité, alors nous irons à Ottawa sans attentes. On va se faire voir, on va faire parler de nous », a lancé l’arrière de l’Amiral, Frédérique Paradis, qui a également marqué dans la rencontre.

« Ce sera ma deuxième participation au Final Four en neuf ans et je peux vous dire que ce sera une autre paire de manches, a mentionné Marie-Pier Bilodeau. Mais nous irons là-bas sans pression et nous tenterons de causer la surprise. »

« La logique a été respectée, mais j’aurais aimé qu’on fasse la décision plus tôt dans le match. Nous avons manqué de lucidité, mais je ne peux pas être négatif, car nous avons gagné et nous entrons par la grande porte », a ajouté Ghrib.

Un départ ardu

Débordées en début de match, les joueuses de l’Amiral ont accordé le premier but dès la 9e minute, sur un coup de pied de coin.

Les Comètes étaient en plein contrôle. Elles ont, jusqu’au but de l’Amiral, à la 28e minute, grassement exploité l’aile gauche québécoise. Samir Ghrib a d’ailleurs effectué un changement de ce côté, en ramenant Marie-Sandra Ujeneza sur le banc au profit de Stéphanie Fortin.

À la 30e minute, Frédérique Paradis a réussi la tête sur un coup de pied de coin, égalisant la rencontre.

Après ce filet, l’Amiral a retrouvé son aplomb en milieu de terrain, réussissant à éteindre davantage d’ambitions offensives de Laval.

 

 

Commentaires