/sports/others
Navigation
Cyclisme | Tour de Québec

Houle dans la douleur

Le cycliste l’emporte au cumulatif après une 5e étape à saveur de controverse

houle
Photo Benoît Gariépy Hugo Houle a peiné dimanche dans la cinquième étape du Tour de Québec masculin, mais il a remporté le cumulatif.

Coup d'oeil sur cet article

Hugo Houle a peiné dans la cinquième étape du Tour de Québec masculin, mais il a tout de même remporté le cumulatif au terme de cette épreuve à saveur de controverse.

« J’étais un peu fâché sur le coup, parce que je suis un gars intense, mais quand les leaders prennent un tour, le peloton n’est pas supposé les aider », a dit Houle, qui a vu Bruno Langlois profiter de l’aspiration des autres cyclistes.

Langlois, qui a remporté l’étape, était le seul concurrent qui aurait pu bousculer l’ordre établi et désarçonner Hugo Houle du sommet du classement général. Langlois a finalement pris le troisième rang du général, suivi de son coéquipier Antoine Duchesne.

À mi-course, Langlois est reparti en solitaire, après s’être reposé dans un des groupes de cyclistes et, pendant ce temps, Houle bouillait seul derrière, dans la chaleur, à tenter de rattraper Langlois.

« Ils m’ont fait payer. J’avais encore du jus et je n’ai jamais paniqué, mais j’avais le jaune et il fallait que je réponde à cette attaque », a dit Houle, reconnaissant que la course avait été difficile.

« Ça faisait mal »

De son côté, Langlois a fait le même constat, sa journée au bureau fut douloureuse. « Je voulais gagner et nous avons couru de manière combative. On a mis de la pression, mais tout le monde était accoté, a-t-il dit en se pointant la gorge. Ça faisait mal. »

« J’avais l’intention d’attaquer, mais je n’ai pas roulé pour creuser l’écart, surtout pour brûler les autres », a témoigné Langlois, se désolant de n’avoir pu réussir une sortie plus rapide lors de la troisième étape.

« Si j’avais fait un meilleur temps au contre-le-montre... », a-t-il conclu, sous-entendant que le classement général aurait pu être différent.

Garneau-Québecor n’y peut rien

La tenace formation Garneau-Québecor a remporté quatre des cinq étapes et malgré tous les efforts déployés par ses membres, ceux-ci n’ont jamais pu déloger Houle du sommet.

« On a joué nos cartes comme on a pu et on a fait une course parfaite, en remportant quatre étapes, mais même s’ils n’étaient que deux, Hugo Houle et David Boily sont en forme et ce sont deux des meilleurs coureurs U-23 au Canada », a complimenté Antoine Duchesne.

« On a gagné le classement par équipe, mais c’est le jaune qu’on voulait », a-t-il enchaîné.

Commentaires