/sports
Navigation
Natation

Déçu, Phelps passe à l'histoire

phelps
Photo AFP PHOTO / LEON NEAL L’Américain Michael Phelps a battu le record pour le plus grand nombre de médailles olympiques dans l’histoire.

Coup d'oeil sur cet article

LONDRES - L’Américain Michael Phelps a battu le record pour le plus grand nombre de médailles olympiques dans l’histoire en visitant le podium pour une 18e et une 19e fois dans sa carrière, mardi. Étrangement, un soupçon de déception accompagne cet accomplissement fabuleux.

Tout cela parce que la grande vedette a dû se contenter de l’argent dans son épreuve favorite, celle où il domine habituellement de façon écrasante, le 200 mètres papillon. Et ça a été suivi par l’or en équipe au relais 4 x 200 mètres style libre, où il a nagé dernier pour confirmer le triomphe des siens.

Chacune de ses deux performances est survenue avec peu d’effet «wow», ce qui était traditionnellement sa marque de commerce, même si Phelps a été acclamé à tout rompre dans les estrades du complexe aquatique comprenant 15 000 sièges.

«J’ai commencé à sourire avec 20 mètres à faire [au relais], a raconté Phelps. Je crois que c’est la première fois que je fais ça dans une épreuve.»

Comme pour faire comprendre l’ampleur de son exploit dans ce climat de négativisme, il a ajouté : «Je manque de mots pour dire ce que je ressens. Je viens d’accomplir ce qu’aucun autre être humain n’a réussi dans l’histoire. J’ai toujours dit que c’était un objectif et que j’allais y arriver.»

Phelps lui-même a été déçu par ses réalisations, cependant. Au terme de sa prestation au papillon, il a retiré brusquement son casque de bain et l’a froissé avec dégoût. Outrageusement dominant depuis 12 ans, décoré d’or autant aux Olympiques qu’aux Championnats du monde, il a semblé hésitant au moment de toucher le mur et il a ainsi été plus lent de 0,05 seconde face au Sud-Africain Chad Le Clos, qui a fait arrêter le chrono à 1 :52.96 pour son pays.

«C’est certain que je m’attendais à un autre scénario pour le 200 mètres papillon, a indiqué le nageur étoile. J’aurais aimé l’emporter.»

S’il avait triomphé, Phelps aurait pu devenir le premier nageur de tous les temps à remporter une épreuve dans trois Jeux olympiques de suite. N’empêche, il aura encore le temps de se reprendre à ce grand rendez-vous et, rappelons-le, jusqu’ici en 2012 il a été décoré d’or, d’argent et de bronze, ce qui lui vaut 19 médailles. C’est une de plus que la gymnaste soviétique Larissa Latynina, qui a brillé dans les années 1950 et 1960.

Par la suite, au relais 4 x 200 mètres libre, les Américains et ses coéquipiers n’ont jamais été inquiétés et ils avaient cinq secondes d’avance au moment où Phelps a plongé à l’eau, en route vers la conquête historique.

Certains cherchent à diminuer les prouesses accomplies par Phelps depuis le début de ces Jeux parce qu’il n’est pas écrasant, parce qu’il ne balaie pas tout sur son passage comme il l’avait fait à Pékin il y a quatre ans. Mais, il ne faut pas perdre de vue qu’il a déjà trois médailles, qu’il lui reste des épreuves à disputer et qu’il quittera donc Londres avec plus de médailles à lui seul que certains pays.

 

Commentaires