/news/politics
Navigation
Élections

Une campagne version 2.0

twitter
Photo Archives / AFP

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Dans les médias sociaux, Québec solidaire et le Parti québécois semblent avoir une longueur d’avance sur leurs rivaux.

Sur le site Twitter, le compte officiel de Québec Solidaire compte approximativement 14 000 abonnés. Le Parti québécois arrive en deuxième avec environ 12 000 abonnés. La Coalition Avenir Québec (CAQ) compte 7000 abonnés alors que le Parti libéral du Québec 6000.

Parmi les chefs présents sur Twitter, seuls Francois Legault (CAQ) et Amir Khadir (QS) sont présents. Les chefs du PLQ et du PQ n'ont pas de compte personnel.

Sur Facebook, les quatre partis sont présents. Toutefois, le nombre de personnes qui les suivent varie beaucoup d'un parti à l'autre.

Le Parti québécois arrive en tête avec environ 13 000 amis, suivi par Québec Solidaire avec 8500 amis. Le Parti libéral du Québec compte approximativement 5000 amis. Il est suivi de près par la CAQ avec 4000 amis.

Parmi les candidats les plus présents, le jeune candidat péquiste dans Laval-des-Rapides, Léo Bureau-Blouin, a 20 000 abonnés à son compte Twitter. Pierre Duchesne, candidat péquiste dans Borduas, compte 16 000 abonnés alors que Bernard Drainville, candidat péquiste dans Marie-Victorin en a plus de 15 000.

Les candidats libéraux se font beaucoup plus rares sur Twitter. En fait, plusieurs n'ont pas de compte. Du côté de la CAQ, la plupart des candidats ont une page Twitter, tout comme les candidats de Québec solidaire.

Les partis politiques québécois arriveront-ils à tirer profit des outils virtuels? En 2008, lors de la campagne présidentielle américaine, l'équipe de Barack Obama a démontré la portée que les médias sociaux peuvent jouer. Plusieurs analystes ont même affirmé que la victoire du camp démocrate était, en partie, due à l'utilisation soutenue et efficace des médias sociaux.

 

 

Commentaires