/sports
Navigation
4 X 100 mètres

Le Canada surprend

Jared Connaughton
Photo Olivier Morin / AFP Jared Connaughton

Coup d'oeil sur cet article

LONDRES – Après la demi-finale du relais 4 X 100 mètres masculin, le tableau indicateur du Stade olympique semblait comporter une erreur d’affichage, compte tenu de la perception générale à l’égard des coureurs canadiens.

1- États-Unis (aidés par l’absence d’Usain Bolt, qui a bénéficié d’une soirée de repos)

2- Jamaïque : même sans Bolt, elle fait partie de l’élite mondiale

3- Canada : Canada ? Est-ce la reprise de 1995, soudainement ?

Jared Connaughton, qui a effectué la troisième partie de l’épreuve vendredi et qui a aidé son équipe à terminer deuxième de sa vague derrière les Jamaïcains avec un temps de 38, 05 secondes, ne voulait pas embarquer dans le jeu des comparaisons.

Vétéran d’un jeune et prometteur groupe de sprinteurs canadiens, Connaughton a trop souvent entendu les critiques à l’endroit de cette génération de coureurs ; aux yeux de certains, ils affectent la réputation mise en place par les Ben Johnson, Bruny Surin et Donovan Bailey. Le plus longtemps ils évolueront sans un représentant courant en bas de 10 secondes, plus ils seront dénigrés.

L’équipe devra remettre un chrono sous la barrière des 38 secondes en finale, samedi, si elle espère terminer sur le podium. Cependant, en réalisant le troisième meilleur temps en demi-finale, elle a certes envoyé un message signifiant qu’elle sera de la partie.

«Nous sommes prêts à remporter une médaille, a déclaré Connaughton. Je suis honnête à 100 %. Nous allons nous concentrer sur nos propres affaires, samedi.

«Si nous avons le témoin rapidement, je crois que nous pouvons courir sous les 38 secondes. Nous sommes ici pour être des aspirants. À Pékin, ce n’était que pour participer à la finale. Nous avons réussi et ensuite, nous nous sommes perdus dans la lumière. Ce n’était qu’une étape pour passer au niveau suivant.»

Même sans Bolt – aux prises avec un dos endolori, il se reposait vraisemblablement et devrait être de retour pour tenter de gagner une troisième médaille d’or à ces Jeux -, les Jamaïcains ont été les vainqueurs de la première demi-finale.

Les autres membres de la troupe canadienne sont Gavin Smellie, Sam Effah et Justyn Warner, qui a raté de justesse la finale du 100 mètres. Et si Bolt est de retour, il courra dans son ombre lors de la dernière séquence.

«Espérons qu’il va me tirer tout le long de la course. Je n’aurai qu’à le rattraper ensuite, a mentionné Warner. Tant que Jared me donne le témoin et que je quitte à temps, tout peut arriver. Je suis excité que nous soyons rendus aussi loin. Nous avons beaucoup travaillé.»

«Il y a beaucoup de formations qui nous redoutent et qui se questionnent à notre sujet, a-t-il ajouté. Nous sommes là. Nous avons envoyé un message à chacune d’entre elles.»

Même s’il y a eu quelques ratés vendredi, le temps de 38,05 secondes a été le meilleur des Canadiens cette saison. Toutefois, ils devront être plus rapides, selon les prédictions de l’entraîneur Glenroy Gilbert.

«Nous allons nous asseoir et discuter de stratégie, a-t-il affirmé. Nous devrons mieux courir, car en finale, ce sera extrêmement chaud.»

Le troisième meilleur temps en qualifications aidera pour la motivation. «Ça fait rehausser les épaules. Quand vous sentez que vous pouvez compétitionner avec les Jamaïcains, les Trinitéens et les Américains, vous y croyez», a précisé Connaughton.

 

Commentaires