/news/currentevents
Navigation
Lévis | Accident mortel

Éjecté de son véhicule

L’alcool et la vitesse possiblement en cause selon la police

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 28 ans a perdu la vie après avoir été éjecté de son véhicule, à la suite d’une sortie de route survenue sur la route Monseigneur-Bourget, à Lévis, vers 4 h hier.

Originaire de Lévis, Emmanuel Dutil circulait à bord d’un véhicule tout terrain lorsqu’il a perdu le contrôle. Son véhicule a, par la suite, fait un tonneau, projetant le conducteur hors de l'habitacle.

Il était inanimé à l’arrivée des services d’urgence. Il a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Plusieurs scénarios

Selon la Sûreté du Québec, plusieurs scénarios sont encore sur la table pour expliquer cette sortie de route tragique qui a coûté la vie à l’homme connu du milieu policier. « Nous ignorons les causes exactes du décès pour le moment, mais il se peut que l’alcool ou la vitesse soient en cause. De plus, il y avait beaucoup de brouillard à cette heure-là. Peut- être que la visibilité était réduite, ce qui pourrait expliquer cette embardée mortelle », a expliqué le capitaine Maheux.

Raccourci populaire

Le propriétaire des terres où l’accident est survenu, Marcel Labrie, s’est rendu compte à la télévision que le drame s’était passé près de ses champs.

Ce dernier a souligné que les gens roulent vite dans ce chemin de campagne, qui sert de raccourci pour plusieurs automobilistes qui se dirigent vers Lévis.

« C’est un vrai casse-gueule à cause des nombreux trous. Malgré le piètre état de la route, les conducteurs pensent qu’ils peuvent rouler vite considérant que c’est un beau chemin droit, mais ce n’est pas le cas. »

Selon lui, une meilleure sensibilisation auprès des conducteurs serait plus efficace qu’une présence policière accrue.

« Même si la présence policière est doublée, je crois qu’il y aura encore des accidents, car les conducteurs s’adapteront. Sincèrement, j’estime qu’une meilleure sensibilisation auprès des conducteurs pourrait faire en sorte qu’on puisse éviter un drame malheureux comme celui-là. »

Même son de cloche du côté d’un résident du secteur, qui a préféré garder l’anonymat. Il soutient que les gens roulent beaucoup trop vite. Selon lui, la limite de vitesse devrait être plus visible et réduite.

« Dans ce type de rang, on connaît rarement la limite de vitesse. Il faudrait qu’il y ait une pancarte qui l’indique clairement. »

Commentaires