/news/provincial
Navigation

Expo Québec veut ajouter des frissons

Expo Québec-bilan
Photo Benoît Gariépy En attendant des événements avec encore plus de caractère dans l’avenir, Expo Québec croit offrir un éventail déjà varié d’activités aux visiteurs.

Coup d'oeil sur cet article

Même si l’édition 2012 d’Expo Québec ne fait que débuter, l’organisation songe déjà à l’an prochain, dans l’optique d’amener ce populaire événement annuel à un autre niveau.

« Nous voulons jouer dans les grosses ligues et être du calibre du Red Bull Crashed Ice, rien de moins », a dit avec assurance le directeur général d’ExpoCité, Pierre Gignac.

Pour ce faire, le chef d’orchestre promet d’amener encore plus d’activités percutantes pour satisfaire non seulement les gens de Québec, mais aussi de l’extérieur de la Vieille Capitale.

« Nous voulons augmenter d’un cran le niveau de produits d’Expo Québec, en rendant celle-ci encore plus attractive et en y ajoutant plus d’événements et d’activités, pour faire de cet événement un incontournable », a-t-il souligné.

Les 500 activités seront analysées au peigne fin afin de savoir ce qui fonctionne ou non.

« Il faut que nos attractions soutiennent l’offre. Si une activité est un peu moins populaire, nous apporterons des correctifs. De plus, nous écoutons attentivement les commentaires et les suggestions du public », a précisé M. Gignac.

Les gourmands

Parlant d’activité savoureuse, le Carrefour gourmand était de retour au grand plaisir des amateurs de l’art culinaire. En lever de rideau, les visiteurs ont pu assister au tournoi des chefs où deux cuisiniers doivent concocter une recette avec des ingrédients qu’ils découvrent devant le public.

Selon le chef Didier Martens, le but de ces ateliers est de faire découvrir une cuisine simple à la population.

De son côté, le chef Mathieu Cloutier apprécie le fait de côtoyer le public directement. « «C’est le fun, nous pouvons tout de suite voir ce que les gens aiment ou non.»

Selon lui, les nombreuses émissions de télévision font en sorte que les chefs sont capables de vulgariser les recettes et, par le fait même, les gens peuvent les réaliser chez eux.

«En utilisant des produits frais et en suivant les saisons, nous sommes capables de créer un repas à un prix intéressant. Ce que je fais, aujourd’hui, coûte environ 3 $ la portion », a souligné le chef Cloutier.

Commentaires