/news/provincial
Navigation

Un vent de renouveau l’année prochaine

rodéo-expo
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

La 101e édition d’Expo Québec s’est conclue sous un soleil de plomb, dimanche. Deux semaines qui ont permis à des milliers de personnes de se divertir pendant 12 jours grâce à un produit extraordinaire, qui se doit toutefois d’être renouvelé.

C’est le constat de Pierre Gignac, directeur général d’ExpoCité, qui en était à ses premières armes en tant que commandant d’Expo Québec. Selon lui, cette édition s’est très bien déroulée, mais il veut amener ce rendez-vous annuel à un autre niveau, et ce, dès l’an prochain, en faisant en sorte que le public en ait pour son argent.

En ce sens, il aimerait bien trouver une façon pour que les visiteurs n’aient à débourser qu’une seule fois pour participer aux nombreuses activités. « Actuellement, certaines personnes ont l’impression de toujours mettre la main dans leur poche, que ce soit pour le coût d’entrée, la nourriture ou les manèges. Nous voulons trouver un moyen pour que les gens puissent payer le moins souvent possible et que leur seule préoccupation soit d’avoir le plus de plaisir possible », a soutenu le directeur.

Pour ce qui est des manèges, M. Gignac a la ferme intention d’offrir des montagnes russes encore plus impressionnantes l’an prochain, dans l’optique d’attirer une clientèle plus jeune. « Également, nous tenterons d’exploiter tous les sites qui s’offrent à nous, en particulier le Centre de foires, qui est un endroit en mesure d’accueillir des événements qui sortent de l’ordinaire. »

Selon la préposée à la billetterie Kim Leclerc, la première semaine a été plus achalandée: « C’est (alors) nouveau pour tout le monde et les gens ont hâte de venir ici. Par contre, ils n’ont pas tous les moyens de revenir une seconde fois à cause du prix. »

Sensations fortes

Le rodéo a été un des moments fort du week-end et le pavillon de la Jeunesse a fait salle comble lors des deux représentations d’hier. « L’ambiance était fantastique et j’espère revenir l’an prochain. L’organisation a vraiment fait de l’excellent travail », a décrit le cow-boy Philippe Harvey.

Même si les deux dernières éditions ont su attirer les foules, M. Gignac assure que la 102e édition sera supérieure aux deux précédentes.

Commentaires