/sports/football/rougeetor
Navigation
Échappé coûteux

Boutin a su rebondir

Coup d'oeil sur cet article

Auteur d’un coûteux échappé qui a pavé la voie à un touché des Marauders, Maxime Boutin a rebondi de belle façon.

« Je m’en voulais vraiment et j’ai eu beaucoup de temps pour penser puisque j’ai cédé mon poste pour la fin de la demie, a raconté le porteur de ballon de deuxième année. Je suis toutefois revenu en force en deuxième demie. C’était facile de courir puisque les joueurs de ligne offensive ouvraient des brèches importantes. » Plus lourd de 15 livres, Boutin a aussi gagné en confiance. « L’an dernier, j’étais comme un enfant qui affrontait des hommes, a illustré celui qui a dominé les porteurs des deux équipes avec des gains de 72 verges en 13 portées. Je me sens plus en forme. »

Son partenaire dans le champ arrière a aussi bien fait. Pascal Lochard a en effet marqué deux touchés et récolté 54 verges en 12 courses. « Ce fut une journée très éprouvante en raison de la chaleur, mais je suis content, a raconté le produit des Spartiates du Vieux-Montréal. J’ai vu beaucoup d’action sur les unités spéciales et nous étions seulement deux porteurs. J’aurai toutefois aimé qu’on connaisse un meilleur départ. » Quelques joueurs sont tombés au combat, dont le demi inséré Julian Bailey (cheville) et le plaqueur Jean-Alexandre Bernier (épaule).

Quant à Arnaud Gascon-Nadon, qu’on a très peu vu en première demie, c’est un coup de chaleur qui l’a forcé à prendre une pause. « Je me suis mal hydraté et j’étais étourdi, a indiqué l’ailier défensif étoile. Des serviettes froides à la demie ont fait le travail et je suis revenu au jeu. »

Le Rouge et Or privé de Dable?

La saison d’Anthony Dable pourrait être terminée avant même d’avoir débuté.

Un règlement adopté en 2011 concernant l’admissibilité des joueurs évoluant dans le circuit français explique la situation. « Le circuit français est maintenant considéré comme une ligue professionnelle même si les joueurs ne sont pas payés sauf les étrangers, a expliqué l’entraîneur-chef Glen Constantin.

Je peux comprendre pour des circuits comme la NFL Europe à l’époque, mais il ne faut pas peinturer toutes les ligues avec le même pinceau. » « Comme pour le soccer au Québec, les joueurs de football français doivent payer une licence, a poursuivi Constantin. C’est un circuit amateur. Ce serait vraiment malheureux qu’il ne puisse pas jouer, car il a fait beaucoup de sacrifices pour venir ici. Giovanni Nanguy se retrouvera dans la même situation. »

Les joueurs français doivent maintenant être à l’écart du jeu un an avant de pouvoir faire le saut dans le réseau universitaire canadien. Dans le cas de Dable, il lui reste possiblement une seule année d’admissibilité. Dable devait affronter les Marauders, mais Constantin a été informé de la situation avant le match par son homologue David Lessard, du Vert & Or de Sherbrooke, qui vit une situation identique. « Je suis bien content que David m’ait appelé immédiatement, a indiqué Lessard, plutôt que d’attendre qu’Anthony ait disputé un match. »

Le garde Philippe Gagnon a lui aussi raté le match présaison. « J’exige le relevé de notes de tous nos joueurs qui arrivent du cégep pour m’assurer de leur éligibilité, a expliqué Constantin, et je n’ai pas encore reçu celui de Philippe. »

 

 

Commentaires