/news/health
Navigation

Guilbault accuse le maire de négligence

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec aurait pu prévenir des décès s’il avait sonné l’alarme trois semaines plus tôt au lieu de partir en vacances, selon le conseiller indépendant Jean Guilbault.

« Quand il est revenu, M. le maire, il a fait une grande conférence de presse, il a alerté tout le monde et il a mis la faute sur le dos du gouvernement provincial, a déclaré Jean Guilbault. Il aurait pu le faire trois semaines plus tôt, alerter tout le monde et tout de suite procéder à la désinfection des tours d’eau. Il ne l’a pas fait, il a été négligent. »

La déclaration, répétée à plusieurs reprises pour en arriver sensiblement au même résultat, n’a pas manqué de piquer au vif le maire Labeaume.

« C’est épouvantable, s’est dégoûté le maire Labeaume. Il n’a pas compris que le patron là-dedans, c’est la direction de la santé publique. (...) Là, ce qu’il veut, c’est d’expliquer au monde qu’il y a eu huit morts, et que c’est de la faute du maire de Québec, c’est grave. (...) Vivement des élections pour qu’il s’éclipse. »

Odieux et laid

« Je dis exactement les faits, a répliqué M. Guilbault. Il est revenu trois semaines plus tard, et on s’est ramassé trois semaines plus tard avec huit morts. »

« C’est du délire, a pesté le maire Labeaume. Ça n’a aucun sens. J’ai tellement hâte qu’on soit débarrassé de ce gars-là. [...] C’est tout à fait odieux. Quel homme odieux et laid... »

« Vous êtes détestable, M. le maire », s’est défendu Jean Guilbault.

Commentaires