/sports/football/rougeetor
Navigation

Front commun des francophones

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or, les Carabins de Montréal et le Vert & Or de Sherbrooke ont décidé de faire front commun.

Les trois équipes francophones se retrouvent dans la même situation. Elles alignent des joueurs français et suisses qui ne sont pas admissibles pour la présente saison en raison d’un nouveau règlement adopté en 2011.

Le règlement prévoit que les joueurs de 20 ans et plus ayant évolué en Europe doivent s’asseoir un an avant de participer aux activités du Sport interuniversitaire canadien (SIC).

« Le nouveau règlement embrasse trop large, a résumé le coordonnateur du programme d’excellence du Rouge et Or, Gilles Lépine. On ne monte pas aux barricades, mais on souhaite obtenir une dérogation. La règle est raisonnable pour certains sports, mais pas pour le football. En France, on parle d’un circuit amateur où les joueurs ne sont pas payés. »

Dable et Nanguy

À l’Université Laval, le receveur Anthony Dable a raté le match présaison contre McMaster et l’entraîneur en chef Glen Constantin a décidé de retarder l’arrivée de l’ailier défensif Giovanni Nanguy tant que le SIC n’aura pas tranché sur la demande de dérogation.

À Sherbrooke, Paul Braizas-Latille vit la même situation. Du côté de Montréal, Alexis Stropiano, Alexandre Khun et Francis Pana pourraient devoir camper le rôle de spectateur.

Le cas de Stropiano est légèrement différent, puisqu’il pourrait profiter de la clause grand-père, puisqu’il est arrivé au Québec avant l’adoption du règlement. Toutefois, il aurait évolué avec la formation de Grenoble pendant la saison morte.

Un article intitulé « Nos Français de la SIC pris au piège d’un règlement ridicule » publié sur le site Web EliteFoot dénonce la situation.

« Voir notre Casque de Diamant mis à égalité de traitement avec la NFL fait tomber toutes les limites du ridicule. On a beaucoup critiqué les règlements de notre FFFA, mais la SIC vient de battre haut la main tous les records.»

Commentaires