/news/currentevents
Navigation
Irresponsabilité

Une association met en garde contre la réinstitutionnalisation

Désinstitutionnalisation Pascal Morin
Photo Pier-Yves Carbonneau-Valade / Archives / Agence QMI Pascal Morin.

Coup d'oeil sur cet article

L'Association des groupes d'intervention en défense des droits en santé mentale du Québec (AGIDD-SMQ) assure que la désinstitutionnalisation n’a pas été une mauvaise décision, mais qu’il faut renforcer et diversifier les services de proximité pour les personnes vivant avec des problèmes de santé mentale.

Dans un communiqué publié mardi, l’AGIDD-SMQ est revenue sur le verdict d’irresponsabilité criminelle de Pascal Morin qui, selon elle, alimente le préjugé selon lequel les personnes qui ont un problème de santé mentale sont violentes et dangereuses.

Morin avait été accusé des meurtres prémédités de sa mère et de ses deux nièces à Saint-Romain, en Estrie. Selon le psychiatre Pierre Gagné, Pascal Morin, diagnostiqué schizophrène, était complètement désorganisé lors du drame. Il n'avait pas vu de médecin depuis 2010 et ne prenait pas sa médication.

«Il faut cesser de pointer du doigt la désinstitutionnalisation, selon Doris Provencher, directrice générale de l’association. La désinstitutionnalisation a commencé dans les années 1960 alors que tous reconnaissaient qu'il s'agissait d'institutions désuètes qui n'aidaient pas les personnes qui y séjournaient. Y revenir, c'est renier tout le travail qui s'est fait au Québec et aller dans la mauvaise direction.»

L’AGIDD-SMQ, qui s'oppose à l'ouverture d'instituts d'hébergement psychiatriques, estime que les difficultés d'accessibilité à des services dans la communauté sont au cœur du problème.

«Selon nous, ce n'est pas en restreignant encore plus les droits fondamentaux, en réinstitutionnalisant les personnes qui vivent un problème de santé mentale ou en les forçant à prendre une médication que notre société se retrouvera complètement à l'abri d'un drame comme ce qui s'est passé à Saint-Romain», a ajouté Mme Provencher.

 

Commentaires