/weekend
Navigation
Arts visuels

Le cuivre du Château Frontenac sur les toiles de Jean Gaudreau

Jean Gaudreau
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Même l’art peut se placer au service de la récupération comme en témoigne l’initiative de l’artiste-peintre Jean Gaudreau, qui a décidé de créer des œuvres à partir des fragments de cuivre provenant de l’ancien recouvrement de toit du Château Frontenac!

L’artiste de Québec présentera, du 3 au 10 octobre, l’exposition inédite De fond en comble à l’intérieur même des murs du célèbre hôtel. Il devient ainsi le premier artiste en arts visuels à exposer dans la prestigieuse salle Le Cellier du Château Frontenac.

Les visiteurs découvriront une vingtaine de toiles de l’artiste, qui a consacré six mois à maîtriser le maniement du cuivre, exercice qui nécessite une dextérité particulière.

C’est en vissant ces fragments de cuivre sur des contreplaqués, en les collant à une toile et en les superposant que Jean Gaudreau est parvenu à créer un agencement original.

Plus qu’un simple collage, c’est tout le travail effectué sur le cuivre qui donne un sens à cette nouvelle aventure abstraite. Comme l’artiste l’explique lui-même : « Je plie le cuivre à plusieurs reprises avec divers instruments afin qu’il soit plus lisse et plus plat. Je le recouvre ensuite de vernis afin de le protéger de l’oxydation. »

L’artiste ne cache pas qu’il n’a jamais cessé de chercher à se renouveler afin de faire évoluer sa démarche artistique.

Commentaires