/news/currentevents
Navigation
Ado tué

L'accusé remis en liberté

lehoux
Photo Archives / Agence QMI L'accusé Jacques Lehoux

Coup d'oeil sur cet article

THETFORD MINES – Jacques Lehoux, 61 ans, accusé de conduite en état d’ébriété causant la mort de Michaël Blais, un adolescent de 16 ans, a pu reprendre sa liberté lundi.

L’avocate de la poursuite, Christine Gosselin, tenait à ce que Lehoux demeure détenu tout au long des procédures judiciaires, mais le juge en a décidé autrement.

Lundi en fin d’après-midi, le juge Gilles Charest a exigé des conditions extraordinaires pour que Lehoux puisse reprendre sa liberté. Il doit résider chez sa sœur, d’où il n'a pas le droit de sortir entre 18 h et 7 h du matin, sauf aux fins de travail. De plus, il ne peut plus conduire de véhicules ni fréquenter de débits de boisson. Deux fois par semaine, il a l’obligation de se présenter aux réunions des Alcooliques anonymes.

Comme garantie financière, le juge a exigé un dépôt de sa part de 10 000 $ et un engagement sur signature de 20 000 $. Un membre de sa famille a dû déposer 7500 $ en plus d'un engagement de 10 000 $.

Son enquête sur remise en liberté s’est déroulée sur une grande partie de la journée de lundi, alors qu’un reconstitutionniste de la police et un enquêteur ont été entendus, de même que le propriétaire d’un bar et Lehoux lui-même. Les débats judiciaires ont été frappés d’une ordonnance de non-publication. Lehoux est un électricien qui a travaillé de longues années dans les mines d’amiante.

Rappelons que le jeune Michaël Blais a été tué alors que la voiture du chauffard aurait dévié de sa voie avant d’entrer en collision avec le scooter de l’adolescent, vers 22 h, le 6 août dernier, à Disraeli.

Le présumé chauffard doit revenir devant le tribunal le 26 octobre prochain.

 

Commentaires