/slsj
Navigation

Juste pour rire...de Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

Le 30 octobre dernier se tenait le tournage de l’émission Juste pour Saguenay, au Palace Arvida. Pour l’occasion plusieurs humoristes, l’animateur Stéphan Bureau et une impressionnante équipe technique étaient sur place en vue d’enregistrer devant le public, un spectacle d’humour créé uniquement pour la région.

Le concept a déjà été présenté à Québec l’an dernier et il sera aussi appliqué à Laval dans les mois à venir.

«Il s’agit de villes ont des personnalités fortes. On est ici depuis quelques semaines pour réaliser de petits tournages qui seront intégrés à l’émission qui sera présentée à TVA au printemps», explique l’animateur Stéphan Bureau.

Pendant la soirée plusieurs humoristes, dont Cathy Gauthier, Patrick Groulx et aussi quelques natifs de la région, dont Marie-Lise Pilote et Simon Delisle, se sont succédé sur scène, pour présenter des sketchs imaginés spécialement pour ce spectacle à saveur régionale.

Il y a également eu diffusion d’un canular tourné à l’insu des joueurs de Saguenéens de Chicoutimi, un peu à la manière de <I>Surprise sur prise<I>.

Clins d'oeil

Le spectacle s’est amorcé avec un clin d’œil au maire de Saguenay, alors que le coloré et très volubile curé Poirier, personnage incarné par Patrick Groulx, a livré un sermon comme seul lui sait le faire.

Le public a aussi eu la surprise de voir sur scène l’humoriste qui partage le nom du fondateur de Chicoutimi, Peter MacLeod.

«Je ne devais pas être ici, c’est une surprise. Je vais surprendre le public en venant revendiquer mes terres ancestrales », soutient le principal intéressé.

La Méchante, personnage mythique de notre Marie-Lise Pilote nationale, s’est fait un bonheur d’alimenter les rumeurs de rivalité entre le Saguenay et le Lac.

Simon Delisle a pour sa part présenté plusieurs clichés sur les bleuets, tout en mentionnant, à la fin, qu’il est fier de sa région natale.

Pour l’amour des régions

Pour sa part, Cathy Gauthier, originaire de l’Abitibi connaît bien les idées préconçues que les gens des grandes villes associent aux régions.

« J’ai été moi-même souvent confrontée à des clichés. Étant donné que maintenant je reste à Montréal, je parle aussi du fait que les Montréalais sont parfois condescendants envers nous, les régions », précise-t-elle.

«Il y a beaucoup de matériel pour ce genre de gala à Saguenay. Vous avez des personnages très colorés. Québec a un maire coloré, mais le vôtre l’est aussi et il a laissé des traces et ça, c’est toujours utile », lance en terminant Stéphan Bureau, avec un large sourire.

Commentaires