/sports/others
Navigation

Jeux du Québec, les athlètes pourront dormir sur leurs deux oreilles

Coup d'oeil sur cet article

Pour la durée des Jeux du Québec, des classes de huit écoles et cégeps se transformeront en immenses dortoirs accueillant les 3000 athlètes. Les 180 officiels logeront pour leur part à la troisième Escadre de Bagotville tous ces gens seront accueillis par une équipe d’une soixantaine de bénévoles.

Les responsables de l’hébergement, Pierre Gagnon et Daniel Nepton ont d’abord fait le tour des écoles pour identifier les sites où dormiront les athlètes.

Les sites retenus sont les écoles secondaires De l’Odyssée/Lafontaine, De l’Odyssée/Dominique-Racine, Laure-Conan, le Cégep de Jonquière, le Cégep de Chicoutimi, l’école polyvalente Arvida, l’école polyvalente Jonquière et l’École secondaire Kénogami.

« Nos délégations sont placées, ce qu’il nous reste à faire, c’est la visite des chefs de mission qui viendront voir les sites pour nous dire ce qu’ils veulent ajuster, ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas et nous transmettre certaines demandes qu’on pourra satisfaire », explique Daniel Nepton.

Transformation rapide

Seulement deux jours sépareront le départ des élèves pour la semaine de relâche et le moment où les athlètes débarqueront avec leurs bagages à la main dans les écoles.

« Nous aurons le jeudi et vendredi pour déplacer tous les bureaux et tout installer pour recevoir les jeunes », précise Pierre Gagnon.

Les organisateurs auront un deuxième défi de taille, cette fois entre les deux blocs de compétitions.

« Il nous faudra absolument avoir un gymnase de disponible pour aller placer tout le matériel des athlètes qui quittent les classes afin de libérer les nouveaux locaux pour que les gens du deuxième bloc s’installent ».

Dans les écoles

Dans chacune des classes, de 14 à 20 jeunes pourront trouver du repos après une journée de compétition.

Ils arriveront tous avec leur propre matelas, leur sac de couchage et s’installeront en formule « camping » pour la durée des Jeux.

C’est d’ailleurs cette formule qui s’applique à toutes les finales des Jeux du Québec. « Nous sommes allés voir à Shawinigan lors des Jeux d’été pour voir comment ils étaient installés et quels sont les ajustements à faire.

La sécurité et le contrôle de l’accès aux lieux d’hébergement seront assurés par des bénévoles. La nuit, des agents de sécurité prendront le relais.

Daniel Nepton et Pierre Gagnon reconnaissent que la préparation des Jeux est une tâche qui exige beaucoup de temps.

Le jeu en vaut la chandelle selon eux, puisqu’en plus de travailler pour la relève sportive, ils seront pendant 10 jours, aux premières loges d’un évènement sportif majeur sur la scène provinciale.

 

Commentaires