/slsj
Navigation
Retraite | d'ici 2016

20 800 départs à la retraite à combler d’ici 2016

Coup d'oeil sur cet article

D’ici 2016, le Saguenay-Lac-Saint-Jean aura d’importants défis à relever sur le marché du travail. Selon les prévisions d’Emploi-Québec, la croissance moyenne annuelle de l’emploi s’établira à 0,3 % alors qu’au même moment la croissance atteindra 0,9 % à l’échelle du Québec.

Si l’on se fie aux pronostics, ce n’est pas nécessairement la création de nouveaux emplois qui fera grimper les besoins de main-d’œuvre dans la région.
Des 22 700 postes qui seront à combler d’ici 2016, la majeure partie, soit 20 800 seront des départs à la retraite alors que 1900 nouveaux emplois seront créés.
Le Saguenay-Lac-Saint-Jean traîne de la patte au chapitre de la création d’emploi et le phénomène n’est pas nouveau, explique Marc-Antoine Tremblay, économiste chez Emploi-Québec.
« Depuis le début des années 2000, la croissance de l’emploi dans la région est deux à trois fois moins grande qu’au Québec ».
L’effondrement du marché immobilier aux États-Unis qui a fait très mal à tout le secteur forestier est au nombre des facteurs qui expliquent le ralentissement de l’emploi.

Horizon 2016
L’industrie de la fabrication des produits du bois connaîtra une légère augmentation selon les prévisions. Par contre, il en sera tout autrement pour les pâtes et papiers. « C’est une tendance structurelle », précise Marc-Antoine Tremblay qui rappelle que les restructurations au sein des grandes entreprises auront encore des effets.
Le secteur des services, le commerce, le transport et entreposage sont des domaines d’activité qui auront plus de chance et qui afficheront une croissance.

Domaines d’avenir
Le secteur qui sera le plus dynamique au cours des prochaines années sera celui des services professionnels, scientifiques et techniques explique l’économiste.
Les firmes d’ingénieurs et d’architectes auront donc du pain sur la planche tout comme ce sera le cas dans le domaine de la santé.
D’autres secteurs qui s’annoncent des plus prometteurs sont la culture et les loisirs, l’hébergement et de la restauration, ce qui inclut les musées, les campings, les pourvoiries et les restaurants où la croissance de l’emploi dépassera le taux de 0,3 % prévu annuellement dans la région.

Difficultés de recrutement
Certains domaines feront face à des difficultés de recrutement croient les experts.  On songe notamment au domaine des produits métalliques, de la filière forestière, des scieries et des papetières.
Ces secteurs seront touchés par des départs massifs à la retraite et la relève n’est pas au rendez-vous.
« Il y a très peu de gens qui se dirigent vers ces programmes de formation », ajoute Marc-Antoine Tremblay.
Question d’en savoir plus sur les enjeux de la main-d’œuvre, l’émission Mise à Jour, sur les ondes de MATV vous présente une émission sur le sujet, ce mercredi, à compter de 18 heures.
Vous pourrez en apprendre davantage sur les perspectives du marché du travail dans 20 ans et sur la réalité des entreprises qui doivent s’adapter à différentes générations de travailleurs.

Commentaires