/opinion/blogs
Navigation

Quelques précisions

Coup d'oeil sur cet article

Bien écrire une recette, c'est avant tout être clair et précis. Ce n'est pas toujours évident, puisque certains détails qui nous semblent... évidents ne le sont pas pour les lecteurs.

Je prends donc quelques minutes pour apportez deux petites précisions à deux chroniques récentes.

Le canard à couvert

Tout d'abord, dans le cas du quasi-confit de canard de la semaine dernière, une lectrice m'a demandé si l'on devait faire cuire les cuisses de canard à couvert. La réponse est oui: en laissant le tout à découvert, même à feu doux, pour quatre heures, les cuisses auraient tendance à sécher, alors qu'on veut les garder bien tendres. On peut découvrir un peu à la fin, pour une demi-heure, ça donne un peu de tonus à la peau, mais pour l'essentiel, on garde couvert.

Sarrasin: un peu, beaucoup, passionnément?

Dans le cas de ma chronique sur les crèmes fouettées salées, on m'a aussi posé une question sur les proportions de farine, pour les galettes ou crêpes de sarrasin. Combien de farine de blé et combien de farine de sarrazin? Allez-y au goût, en fait, selon la saveur recherchée. La recette marche aussi bien avec des crêpes de blé que des crêpes - ou galettes - de sarrazin. L'important, c'est plutôt les proportions entre le liquide et la farine: deux tasses de farine pour deux tasses de lait, ça donne des galettes, tandis que deux tasses de farine pour trois tasses de lait, ça donne des crêpes fines et légères, comme dans une crêperie bretonne. Tout ça, ça dépend de ce qu'on a envie de manger. Les bases comme celles-là, ça s'ajuste assez facilement selon les goûts et les besoins du moment.

Des questions? Des suggestions?

J'insiste là-dessus, encore une fois: vous avez des questions sur les recettes? Vous cherchez de nouvelles idées? Il y a des produits que vous aimeriez me voir explorer avec vous? Faites-moi signe, par courriel ou par commentaire sur le blogue ou sur les chroniques, et je me ferai plaisir de donner suite.