/entertainment/music
Navigation
SERGE LAMA

Des classiques revus et corrigés

Serge Lama
© Photo Annie T.Roussel

Coup d'oeil sur cet article

D’aventure en aventure, Serge Lama nous en propose une nouvelle : un album double, qui va bien au-delà de la simple compilation, car le chanteur ne se limite pas à revisiter ses classiques... il se permet même de les corriger!

À 69 ans, l’artiste, rejoint cette semaine en France, peut se payer le luxe de continuer à faire les choses à sa manière. «Comme je l’ai toujours fait d’ailleurs...», lance-t-il de son rire gras. Celui qui, après 40 ans de carrière, a bien failli se faire chasser de la scène après une délicate opération à la hanche, mord plus que jamais dans la vie et dans la chanson.

«Ça fait cinq ans que je souffre de la hanche. D’ailleurs, la maladie s’est développée lors de ma dernière tournée au Québec. Une opération s’imposait. J’étais bien conscient du risque, compte tenu de mon âge, mais je n’avais pas le choix. Il y a à peine un an, on me demandait si j’allais pouvoir retourner à la scène, mais je ne le savais même pas moi-même. Ce furent des moments difficiles...»

Rassuré

Par bonheur, celui qui chante Je suis malade s’est vite rétabli... ou presque, puisque sa hanche le fait encore souffrir. Mais l’important pour lui, c’est qu’il peut remonter sur scène. Qui plus, il se dit «très rassuré» de pouvoir compter sur la fidélité de son public comme en témoignent les résultats de vente de sa nouvelle tournée européenne, qui inclura, en février, un long arrêt à l’Olympia de Paris pour neuf représentations. Un retour au Québec à l’été 2013 n’est pas écarté.

Attendu en début de semaine, son nouvel album, La balade du poète, Serge Lama le présente avec amusement comme un OVNI : un objet vivant non identifié. En tout, 39 chansons, dont une vingtaine réenregistrées avec de nouveaux arrangements musicaux, rechantées, voire réécrites. «Comme par exemple Rien ne vaut vous, dont j’ai entièrement réécrit les couplets, ou La fille dans l’église à laquelle j’ai rajouté un couplet, et même D’aventures en aventures où j’ai modifié trois phrases dans un couplet parce que les mots se répétaient dans Superman, ce qui m’a d’ailleurs toujours agacé...»

«Je suis biens conscient que j’ai pris un gros risque en modifiant ainsi mes succès. Mais, avec bonheur, je me rends compte que les gens ont suivi», soupire-t-il.

Pour Serge Lama, cette incursion fut un véritable retour en enfance, en rappelant que la chansons-titre, La balade du poète, a été écrite «alors que j’avais onze ans et demi», rappelle-t-il en riant. Une autre chanson, écrite à 12 ans, Dominika, fut sa première chanson d’amour inspirée d’un coup de cœur juvénile pour une certaine Dominique. «Vous rendez-vous compte : c’était en 1955...», lance-t-il.

Il a même pondu une chanson de dernière minute : Des éclairs et des revolvers.

Un autre projet

Le chanteur planche déjà sur un autre projet d’album, en reprenant un peu la même recette, mais avec plus de chansons nouvelles, qui s’intégreront à ses classiques redéfinis «qui recevront les arrangements qu’ils méritent».

«Comme j’écris tout le temps, j’ai un paquet de nouvelles chansons dans mes cartons...»

Même si la maladie lui a fait craindre le pire, Serge Lama est résolu à poursuivre sa longue route. «Mais, c’est pas moi qui décide, c’est le physique... Ça fait longtemps que je me suis fait à l’idée qu’on n’était pas éternel. Je suis prêt à quitter la scène quand viendra le temps», termine le Superman de la chanson française!

Commentaires