/news
Navigation
Dur début d'hiver à Québec

Une tempête d’un million

Chaque bordée de neige de 15 centimètres et plus coûte cher à Québec, a révélé le maire

Coup d'oeil sur cet article

Régis Labeaume a affirmé vendredi que chaque chute de neige de plus de 15 centimètres coûte un million de dollars à la Ville, alors que la région a vécu sa deuxième tempête de la semaine.

«On a hâte que sa finisse», a lancé M. Labeaume. Les 25 centimètres de neige attendus, vendredi, étaient loin de faire le bonheur du maire et des employés de la ville. «On se lève aujourd’hui et on se dit qu’il y a un million qui vient de partir comme ça. Disons qu’en quelques jours, il y a sauté quelques millions.»

Année serrée

Le vice-président du comité exécutif et président d’ExpoCité, Richard Côté, a exprimé des craintes en lien avec le budget de déneigement de 2012. «On va finir l’année assez serrée, a-t-il expliqué. C’est certain que du côté déneigement, il n’y a pas de problème, mais de plus en plus, on fait des budgets serrés. On ne fait plus des budgets avec des surplus de 15 millions.» Deux cent quatre-vingt-dix centimètres de neige sont budgétés par la Ville. Au total, un peu plus de 80 cm de neige sont tombés jusqu’à présent sur Québec. Selon Climat Québec, 240 cm de neige sont tombés sur la ville au cours de la saison 2011-2012.

Le vice-président assure que, dans la mesure du possible, les rues seront déneigées pour les festivités de Noël. «[Ça] approche, on veut absolument qu’un déneigement soit fait avant la période des Fêtes, surtout cette tempête-là, a avancé M. Côté. C’est certain que s’il y a des accumulations de deux à trois jours, on ne vous garantit rien.»

Trêve des cols bleus

Richard Côté affirme que tout le monde nécessaire sera mobilisé, en fin de semaine, pour déneiger les rues. «La trêve [des cols bleus] vient vraiment changer les opérations», a-t-il souligné. Le Syndicat des cols bleus a décidé de suspendre la grève pour la période des Fêtes. Tous les effectifs seront disponibles pour le déneigement, la voirie, les services municipaux et les urgences.

En raison des mauvaises conditions météorologiques dans la région, l’Opération Nez rouge de Québec a fonctionné sur un territoire réduit pendant la soirée d’hier. Le Québec métropolitain était couvert comme à l’habitude, mais aucun raccompagnement n’était possible pour les secteurs de Val-Bélair/Lac-Saint-Charles, Sainte-Foy, Beauport et Saint-Augustin-de-Desmaures.

Vers 17 h 30 vendredi, le Réseau de transport de la capitale (RTC) affichait un retard d’environ dix minutes sur les différents trajets offerts. La neige a une fois de plus surpris les automobilistes. «On dénombre environ une trentaine d’accidents de toutes sortes sur le territoire pour la journée», a résumé le porte-parole du Service de police de Québec, Pierre Poirier.

Plus de 4000 abonnées d'Hydro-Québec de la région de Québec sont privés d'électricité.

Vols retardés

Pour l’aéroport de Québec, on parle de «dommages limités». «On a eu cinq ou six vols annulés dans la journée, quand même un bon nombre de retards, mais rien de majeur», a laissé savoir le porte-parole, Jonathan Trudeau. La neige sur la piste et la visibilité réduite ont causé les retards.

De tous les secteurs au nord du fleuve Saint-Laurent, Québec a été la ville la moins touchée par les précipitations. Les très forts vents ont par contre réduit la visibilité considérablement. Des précipitations supplémentaires variant de trois à cinq centimètres devraient s’abattre sur la région, aujourd’hui, sous forme de neige intermittente.

Janvier plus froid

Selon le météorologue André Cantin, la tendance de janvier voudrait que les quantités de précipitations diminuent. «Si on regarde à plus long terme, il y a possibilité d’une autre dépression, une autre chute de neige, la semaine prochaine; par la suite, c’est de l’air beaucoup plus froid qui devrait envahir le Québec pour le début de l’année prochaine», a fait savoir le météorologue. Il ajoute cependant qu’il est impossible de prévoir le reste de l’hiver trois mois à l’avance.

— Avec la collaboration de Nicolas Lachance

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.