/news/health
Navigation

Les urgences débordent toujours

urgence enfant-jésus
Photo d’archives, Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Les taux d’occupation des civières des hôpitaux de Québec sont toujours très élevés, selon le relevé quotidien de l’Agence de la santé et des services sociaux de Québec publié lundi.

Les chiffres se suivent et se ressemblent. Pire encore, ils ne font que gonfler comme une épidémie qui se propage. La grippe et la gastroentérite frappent partout. Le retour au travail ou sur le chemin de l’école sera pénible au cours des prochains jours.

Les salles d’urgence des hôpitaux de la région de Québec affichaient des taux d’occupation variant entre 236 % et 113 %.

L'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) était la plus engorgée en raison de sa plus faible capacité, alors que l’Hôtel-Dieu de Québec semblait le «meilleur» choix.

Pour les six établissements majeurs, la moyenne était de 152 %, hier soir, alors qu’elle était de «seulement» 109 % dimanche à 16 h. L’Enfant-Jésus devait même composer avec 23 patients en trop, soit 71 sur une capacité de 48.

En surplus partout

Les centres hospitaliers universitaires accueillaient 92 patients en trop, soit 268 patients sur une capacité de 176 places. Au total, 62 personnes séjournaient à l’urgence de plus de 24 heures et 31 autres depuis plus de 48 heures.

La situation des patients en attente d’hospitalisation n’était guère mieux : 85 personnes n’avaient pas de lit disponible pour eux vers 18 h hier.

Sous contrôle?

Plus tôt au cours de la journée, la direction des communications du CHU de Québec disait que «la situation était sous contrôle».

L’IUCPQ a décidé de maintenir l'interdiction des visites auprès de ses patients, en vigueur depuis vendredi. Au moins 43 usagers sont atteints de la grippe ou sur le point d’avoir un diagnostique positif.

En Beauce, l’hôpital de Saint-Georges a aussi maintenu l’interdiction des visites aux personnes hospitalisées. Plusieurs patients sont toujours placés en isolement, soit en raison de l’influenza ou de la gastroentérite. Le centre d’hébergement de Beauceville se trouve dans la même situation.

Décision éclairée

Le gouvernement publie un tableau «d’aide à la décision» pour protéger la santé du public et éviter la contamination. Entre le vert et la rouge, pour un adulte ou un enfant avec plusieurs symptômes, les malades peuvent choisir entre le simple repos ou le 9-1-1 en cas de détresse grave.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.