/opinion/blogs
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

DotA 2 Versus League Of Legends

Coup d'oeil sur cet article

J’en ai assez de ce débat. Je me retrouve toujours à expliquer mon choix : “Pourquoi est-ce que tu joues à DotA 2 et pas à League of Legends? C’est un jeu idiot DotA, tu peux y tuer tes propres alliés!!” ou bien encore “C’est compliqué pour rien DotA, je vois pas l’intérêt” ou autres dérivés.

J’en ai assez de ce débat, parce que beaucoup de gens blâment DotA (2) d’avoir copié League of Legends et vice versa. Alors, pour en finir une bonne fois pour toute avec ce point, je vais vous expliquer l’ordre chronologique :

  • Le genre “MOBA”  (Multiplayer Online Battle Arena) a débuté avec un carte personnalisée de Starcraft I appelée “Aeon of Strife” (AoS).
  • Inspiré de cette carte, “Eul” créa “Defense of the Ancients” (DotA), une autre carte personalisée de Warcraft III : Reign of Chaos
  • Lorsque Warcraft III : The Frozen Throne sortit, beaucoup de gens ont adapté DotA. La version la plus populaire a été celle de IceFrog et Guinsoo (Steve Feak), qui travaillaient ensemble.
  • Riot Games est fondé après la création de DotA sur The Frozen Throne. Ils commencent à travailler sur League of Legends
  • Guinsoo commence à travailler pour Riot Games sur leur projet.
  • IceFrog commence à travailler pour Valve sur le projet de DotA 2
Comme on peut le voir, personne n’a vraiment copié personne. IceFrog et Guinsoo ont travaillé ensemble sur un jeu qui a été pensé et éventuellement abandonné par Eul.

J’en ai assez aussi parce que même si j’ai ma préférence sur ces deux jeux si similaires et à la fois si différents, tout le monde a une façon différente de gamer. Je vais donc donner mon opinion sur ces deux jeux en restant le plus impartial possible malgré mon parti pris.

League of Legends, ou LoL pour les réducteurs, est centré autour d’un point central : avoir beaucoup d’action, le plus souvent possible.

Dans les deux MOBA l’action est très présente, mais Riot Games a fait son possible (et non en vain) pour en avoir un maximum dans League of Legends. Les joueurs sont encouragés, à l’aide de potions à bas prix, haute vitesse de régénération, un retour à la base en huit secondes gratuit et un temps de résurrection plus court, à échanger beaucoup de coups dès le premier niveau. Grâce à ces outils, les joueurs ne sont pas trop pénalisés si l’un de leurs affrontements tourne mal : les échecs sont facilement rattrapables. Mais ce n’est pas grave parce que (et ça c’est un point important) le jeu mise sur l’excitation du combat en soi. Après tout, c’est pour ça qu’on veut que notre personnage devienne plus fort : pour se battre contre l’adversaire et avoir une chance de monter notre kill/death ratio.

Le mauvais côté de cette façon de faire c’est que les joueurs ont moins besoin de calculer le pour et le contre de chaque combat, grand ou petit. Bien sûr, il arrive souvent qu’un combat gagné ou perdu fasse toute la différence pour l’équipe gagnante. Mais ce qui fait la différence dans ces combats est surtout la quantité d’expérience et d’objets que l’équipe a su amasser.

Du côté de DotA, l’objectif principal du design du jeu est de donner le plus d’outils possible dans la main de tous les joueurs et de les laisser s’arranger avec ça. Certains de ces outils sont connus de la plupart des gens (comme la fameuse possibilité de tuer ses alliés pour empêcher l’enemi d’obtenir de l’expérience ou de l’or) mais beaucoup d’autres sont cachés. Cela permet à un joueur déterminé de jouer avec beaucoup plus de variables à la fois et, s’il est assez bon, peut anéantir complètement ses adversaires. Bien sûr, il faut beaucoup d’expérience (ici je parle de l’expérience du joueur, et non celle du personnage) et de persévérance pour atteindre ce niveau, mais il est beaucoup plus satisfaisant. Le mauvais côté c’est que si vous n’avez pas envie de vous bourrer le crâne de toute sorte de stratégies et d’informations, ce niveau de compétence est pratiquement impossible à atteindre... et le jeu devient décourageant, voir ennuyant.

En conclusion : si vous voulez vous amuser tranquillement à un jeu plus facile à comprendre, League of Legends est pour vous. Les mécaniques plus intuitives et les erreurs moins pénalisées vous aideront à participer activement à la partie et ce, même si vous êtes fatigué ou que vous n’avez pas joué depuis plusieurs mois. Par contre, si vous cherchez un jeu plus complexe et profond avec des mécaniques plus approfondies, plus diversifiées, DotA est là pour vous.

1 commentaire(s)

Mathieu Côté dit :
20 juillet 2013 à 10 h 02 min

Tellement daccord. Bravo pour le bon résumé.