/finance/taxes
Navigation
Coyotes de Phoenix

Anheuser-Busch renouvelle sa commandite

Greg Jamison
Photo les archives Jamison a confié au quotidien The Republic qu’il s’attendait à compléter l’achat des Coyotes dans les prochaines heures.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les faibles foules au Jobing.com Arena de Glendale (moyenne officielle de 12 859 spectateurs après deux parties, la pire dans la LNH) et l’incertitude régnant quant à l’avenir des Coyotes de Phoenix, la brasserie Anheuser-Busch a quand même décidé de renouveler sa commandite à cette équipe de la LNH.

En raison de l’entente, la section près de la patinoire s’appellera désormais le club Bud Light. Les termes financiers de l’entente n’ont toutefois pas été dévoilés.

Dans un autre ordre d’idées, Luc Dupont, professeur de communication à l’Université d’Ottawa, se rappelle de l’incertitude qui régnait chez les joueurs des Nordiques juste avant l’annonce du déménagement de l’équipe au Colorado, en mai 1995. Une situation que vivent probablement les joueurs des Coyotes.

«Je me souviens que les joueurs étaient très insécures. Qu’arriverait-il avec leur famille, l’école des enfants, l’emploi de l’épouse? Devaient-ils acheter une maison?

«Si les Nordiques avaient bénéficié de la même latitude qu’a eue Greg Jamison, nous aurions peut-être célébré quelques coupes Stanley sur la Grande Allée.»

 

Commentaires