/lifestyle/columnists
Navigation
au travail !

Cette année, je reste ou je change d’emploi ?

Cette année, je reste ou je change d’emploi ?
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Choisir de conserver son emploi pour ses avantages et malgré les inconvénients ou prendre son courage à deux mains et faire le saut et changer d’emploi est un dilemme souvent difficile à résoudre.

Choisir de conserver son emploi pour ses avantages et malgré les inconvénients ou prendre son courage à deux mains et faire le saut et changer d’emploi est un dilemme souvent difficile à résoudre.

Est-ce votre cas cette année? Vous identifiez-vous aux exemples ci-dessous ou est-ce que votre situation est différente, mais que cette question vous habite depuis un certain temps?

Le dilemme de Daniel

«Je suis un technicien spécialisé et j’aime mon métier. Mon salaire est satisfaisant, pas de problème à ce niveau. Pourtant, je me demande sérieusement si je devrais rester chez cet employeur ou chercher un emploi ailleurs, j’y travaille depuis 4 ans.

Les dirigeants exigent que les mandats se réalisent dans des délais de plus en plus courts. Les directives viennent de haut, de loin, impossible de discuter. Selon moi, ces gens soumissionnent à des prix très bas afin d’obtenir le plus de contrats possible et dominer dans leur secteur d’activités. J’en paie le prix, tous les jours, dans mes conditions de travail.

La pression des échéances irréalistes occasionne un stress énorme à toute l’équipe de travail. D’autres collègues songent également à démissionner. Quant à moi, je déplore n’avoir aucun moyen d’exprimer mon insatisfaction, je ne me sens pas respecté. Est-ce suffisant pour quitter cette compagnie? Je me questionne, je veux prendre la bonne décision.»

Le dilemme de Maude

«Je suis une travailleuse sociale dans un organisme de la Rive-Nord de Montréal qui soutient une clientèle présentant des problèmes de santé mentale. Je vis en couple et j’ai un fils de 8 ans. De façon générale, on me reconnaît comme une personne généreuse, sensible et plutôt anxieuse.

J’aime mon travail et je suis très appréciée par mon coordonnateur, mes collègues et les utilisateurs du service. Lorsque les usagers de l’établissement sont stables et qu’il suffit de les encadrer et les motiver, il n’y a pas de problème, mais lorsqu’un comportement s’aggrave, je deviens très nerveuse et incapable d’intervenir adéquatement.

Je pense sans cesse à la situation de retour à la maison, de plus, je dors mal. Je n’arrive pas à prendre une distance et à vivre normalement. Je me demande sérieusement si je devrais quitter mon emploi et même ce type de travail.»

Statu quo ou changement

C’est important dans de telles situations de se poser les bonnes questions et de répondre à celles-ci le plus honnêtement possible. Évitez de vous appuyer sur vos peurs pour décider, car tout changement implique des peurs tout à fait normales. Voyez les autres éléments objectifs qui ressortent, parlez-en avec des personnes de confiance, au besoin, demandez de l’aide.

N’oubliez pas que peu importe le choix que vous ferez, il y aura bien sûr un prix à payer (la recherche, le changement) et une récompense (l’atteinte de votre but), un travail qui vous convient vraiment. Arrêtez de vous plaindre sans agir, acceptez la situation, adaptez-vous ou bougez. Donc, prenez votre décision et s’il y a lieu, passez à l’action en vous préparant soigneusement.


(Les noms ont été changés pour préserver l’anonymat.)

www.moniquesoucy.com

 

Commentaires