/news/currentevents
Navigation
Incendie au Brésil

Des Brésiliens consternés

Brésil
Photo Elizabeth Laplante / Agence QMI Les employés d'un restaurant brésilien de Montréal, qui sont en majorité originaires du Brésil, étaient attristés et ébranlés par cet événement.

Coup d'oeil sur cet article

Les membres de la communauté brésilienne du Québec étaient attristés au lendemain du tragique incendie qui a fait plusieurs centaines de morts et de blessés dans la ville de Santa-Maria, située à l’extrémité sud du Brésil.

«J’étais très choqué en apprenant la nouvelle, surtout la façon dont ça s’est passé : les gens voulaient sortir, mais ils ne pouvaient pas», dit Fernando Fachin, installé depuis 7 ans à Montréal.

«Je pensais que ça aurait pu être moi, je pensais aux familles», poursuit l’homme originaire de Porto Alegre, capitale de l’État de Santa-Maria.

Selon lui, un mouvement de panique est incontrôlable et pourrait avoir les mêmes conséquences ailleurs.

«Trop de monde»

Originaire de Sao Paulo, situé à 24h de route de Santa-Maria, Andre Rodrigues connait Santa Maria pour sa tradition de musiciens.

«Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai pensé à un cas semblable qui était arrivé à Buenos Aires en 2004.»

L’incendie avait fait 194 morts et 375 blessés lors d’un concert de rock dans la capitale argentine.

Le guitariste professionnel raconte qu’il allait peu en discothèque au Brésil. «Je ne profitais pas vraiment, parce qu’on ne pouvait pas bouger. Il y avait trop de monde.»

Sur le même sujet
Commentaires