/news/politics
Navigation
Radars photo | Québec

Pas de «machines à tickets»

15 radars photo sur les routes du Québec
© LCN

Coup d'oeil sur cet article

À entendre le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, le maire de Québec, Régis Labeaume, craint de se retrouver avec davantage de radars photo que ce qui avait été convenu avec le gouvernement précédent.

Mercredi, le ministre a évoqué la possibilité d’ajouter des radars photo dans les zones scolaires à risque de la province.

La Ville de Québec doit prochainement accueillir quatre appareils mobiles du ministère des Transports, dans le cadre d’un projet-pilote qui doit débuter sous peu. Le maire n’en veut pas davantage.

«À un moment donné, il ne faut pas rouler le monde», a lancé M. Labeaume jeudi, lorsqu’il a été questionné à ce sujet.

«J’ai peur que ça devienne une machine à tickets, a-t-il reconnu. Moi, j’ai dit à la population: nous autres, ça va être dans les quartiers», a rappelé le maire, invitant le ministre Gaudreault à la prudence.

«Faites attention! Honnêtement, je ne veux pas qu’on dise une chose à la population et qu’on se dédise après. Mon inquiétude est là.»

Le ministre Gaudreault avait tout de même souligné mercredi qu’il n’était pas question de transformer les radars photo en «pièges à contraventions».

 

Commentaires