/lifestyle/psycho
Navigation
au travail !

Avez-vous fait le tour du jardin ?

Avez-vous fait le tour du jardin ?
photo fotolia Les compétences, comme les fleurs d’une plante, naissent, vivent et souvent, se flétrissent.

Coup d'oeil sur cet article

En ce début d’année, êtes-vous plein d’énergie ou en panne de motivation? Les compétences que vous utilisez quotidiennement vous stimulent-elles ou, au contraire, vous croyez que certaines d’entre elles sont en quelque sorte «usées».

En ce début d’année, êtes-vous plein d’énergie ou en panne de motivation? Les compétences que vous utilisez quotidiennement vous stimulent-elles ou, au contraire, vous croyez que certaines d’entre elles sont en quelque sorte «usées».

Comme vous faites probablement ce même travail depuis X années, c’est normal que vous ayez rendu à terme des habiletés et que, par conséquent, votre développement ait besoin d’autres apprentissages pour ­s’accomplir.

Le cycle des compétences peut se comparer à une plante à fleurs. En fin de cycle, une fleur devient flétrie, tombe au sol ou pendouille à la branche. Au même moment de splendides fleurs rayonnent, elles sont au maximum de leur vitalité tandis que des bourgeons en processus de croissance apparaissent discrètement. Cette image parle, il en est de même pour vos compétences dans votre parcours de travail.

Le mouvement des compétences

En effet, vos compétences naissent, vivent pleinement plus ou moins longtemps et un jour, certaines désirent se retirer, d’autres peuvent persister jusqu’à la fin de votre ­parcours professionnel (et même de votre vie). À ce niveau, chaque personne a un ­profil professionnel différent donc, un rythme personnel dans le mouvement de ses compétences. Comment le suivre?

Chaque mouvement a son signal, il s’agit de ressentir... La stimulation révèle une compétence mature, le désir annonce une compétence à développer et l’ennui (la démotivation) dénote une compétence «usée », voire devenue inintéressante pour vous, même si vous l’exécutez encore très bien. C’est aussi simple que ça. Ce qui est moins simple par contre, c’est d’adapter son poste ou son parcours de travail à ce besoin qui s’impose. C’est pourtant impératif d’y voir.

Actualiser son cycle de compétences

Comme vous le savez, il est préférable de retirer les fleurs fanées d’une plante afin que toute la sève soit disponible aux fleurs matures ou en expansion. Il en est de même pour vos compétences.

L’énergie dont vous avez besoin pour ­résister à l’ennui et performer malgré démotivation ne sert pas à faire éclore de nouvelles compétences susceptibles de vous ­permettre d’évoluer personnellement et sur le plan professionnel.

En vous résignant au statu quo, vous stoppez ou vous ralentissez le cycle des compétences qui correspondent à votre profil professionnel, c’est-à-dire à votre potentiel. De là l’importance d’actualiser son cycle de compétences.

Mouvement | changement

Faites ce travail pour mieux vous connaître. Acceptez qui vous êtes devenu au fil des ans, au fur et à mesure de l’exécution quotidienne de vos tâches et responsabilités. C’est normal que vous ayez changé, évolué, que le cycle de vos compétences ait bougé. Vous verrez plus tard ce que vous pourriez faire pour vous adapter. Rien ne vous empêchera de conserver le statu quo, mais la situation sera claire.

En acceptant, la situation telle qu’elle est, vous sentirez, d’ores et déjà, un mieux-être apaisant. Pouvez-vous réclamer des changements dans votre poste. Une demande à cet effet doit être bien préparée et prendre en compte les intérêts de votre employeur.

Autre possibilité, seriez-vous dans un poste qui ne vous convient pas? Si oui, la plupart des compétences (usées ou impertinentes) que vous utilisez provoquent chez vous de l’ennui. Les compétences reliées à votre profil professionnel sont pour ainsi dire figées à l’état de bourgeon et aucune (ou presque) ne se rend à maturité. Une réflexion s’impose.

Vos compétences : une plante !

Comme vous le savez, une plante, tel un jardin, a besoin d’entretien pour demeurer vivante et en bonne santé, il en est de même pour vos compétences. Pour mieux vous connaître sur le plan professionnel, prenez conscience du mouvement de vos compétences, de leur rythme.

Dessinez ou décrivez « la plante de vos compétences ». Les deux tableaux ci-contre devraient vous y aider. Vous verrez ensuite ce que vous ferez du portrait de vos compétences en pleine maturité, de celles en désir de croissance et de celles pour lesquelles vous avez fait le tour du jardin.


www.moniquesoucy.com

Commentaires