/news/currentevents
Navigation
sexualité | étude

« Les Québécois sont de chauds lapins au lit »

« Les Québécois sont de chauds lapins au lit »
Photo le journal de montréal, anne-laure Jeanson Les Québécois ont une vie sexuelle active, avec en moyenne 13 partenaires au cours de leur existence, selon le rapport Fresh+Sexy réalisé par Environics Research Group. De plus en plus de Québécois fréquentent les boutiques érotiques comme Romance sur l’avenue Mont-Royal constate le conseiller-vendeur Paul-André Sénésac.

Coup d'oeil sur cet article

Près de 62 % des Québécois considèrent qu’ils sont les meilleurs amants au monde. Une donnée qui fait sourire les experts, mais qui révèle une sexualité positive et bien partagée.

Près de 62 % des Québécois considèrent qu’ils sont les meilleurs amants au monde. Une donnée qui fait sourire les experts, mais qui révèle une sexualité positive et bien partagée.

Les Québécois ont une vie sexuelle active, avec en moyenne 13 partenaires au cours de leur existence.

Parmi eux, 36% disent faire l’amour plusieurs fois par semaine, surtout le samedi et en vacances (89%).

«Les Québécois sont de chauds lapins dans la chambre à coucher», conclut le rapport Fresh+Sexy réalisé par Environics Research Group pour Playtex.

«C’est un sondage qui me semble bien représentatif», dit la sexologue et psychothérapeute Élise Bourque.

«L’ouverture des mœurs commence souvent au Québec — si l’on pense aux films des années 60 avec Danielle Ouimet, seins nus, ou à la légalisation de la contraception», ajoute Alain Gariépy, président de l'Institut québécois de sexologie

À la question : «D’où proviennent les meilleurs amants au monde?» 62% des 1003 personnes interrogées par téléphone ont répondu le Canada, contre 23% ayant indiqué l’Italie et 14% le Brésil.

«On n’est pas tellement dans l’humilité», note M. Gariépy. C’est plus une plaisanterie, surtout lorsqu’on se compare à des Latins, comme les Brésiliens, connus pour être très chauds.»

Vie sexuelle et vie amoureuse

Aujourd’hui, beaucoup de gens ont une vie sexuelle sans pour autant avoir de vie amoureuse. L’expression «fuck friend» est bien assumée.

«La sexualité est un processus d’affirmation, c’est très positif», reconnaît Alain Gariépy.

Mais, selon lui, plusieurs aspects de la sexualité, moins heureux, ne sont pas abordés dans l’étude.

Beaucoup trop de jeunes sont influencés par la pornographie et l’idée d’une sexualité performante. «Il n’y a pas d’éducation sexuelle à l’école, et la porno, c’est assez ordinaire comme mode éducatif», dit le sexologue.

S’affirmer, c’est choisir ce qu’on veut vivre; performer, c’est se conformer à un message extérieur, avance-t-il. «L’autre devient un objet sexuel. Au niveau de la qualité des relations, ce n’est pas terrible.»

Pris dans la routine

Cinq pour cent des Québécois disent faire l’amour tous les jours, contre 26% qui souhaiteraient pouvoir le faire. «Ce qu’on ne sait pas, c’est s’ils sont au début d’une relation», remarque Mme Bourque.

Cela montre néanmoins que le taux de satisfaction des Québécois n’est pas à son climax. «On baise cinq fois moins qu’on le souhaiterait», résume M. Gariépy.

L’effet du quotidien et de la routine s’installe dans un couple, une fois l’intensité du début passée.

«Plus le temps passe, plus le sexe est rationalisé. On recherche de la stabilité, même si parfois les premiers ébats peuvent susciter de la nostalgie.»

Le sexe aseptisé

Cinquante-quatre pour cent des Québécois confirment que les mauvaises odeurs corporelles les éteignent totalement. «Au niveau des sens, on note une surexploitation du visuel et du son, qui est liée à la prolifération de la porno», confirme M. Gariépy.

Le poil a aussi mauvaise réputation en Amérique du Nord. Et plus il y a de poils, plus il y a des risques de mauvaises odeurs.

Le marché des boutiques érotiques au Québec prend de l’ampleur. «Les gens sont de moins en moins gênés à venir dans nos boutiques», déclare Édith Arsenault, vice-présidente des boutiques Romance et Séduction.

Parmi les objets indémodables, on retrouve les boules chinoises, le vibrateur et les anneaux vibreurs. «La tendance aujourd’hui est aux produits verts, rechargeables, ainsi qu’aux lubrifiants naturels», dit Mme Arsenault.

Commentaires