/news/currentevents
Navigation
Radio X

Campagne «Écœuré de payer»

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Le ras-le-bol des citoyens envers la classe politique s'exprimera-t-il par un autocollant?

Une campagne lancée par une station de radio de Chicoutimi risque de faire boule de neige au cours des prochaines semaines.

Radio X a distribué vendredi matin, entre 7h et 8h, des milliers d'autocollants sur lesquels il est inscrit «Écœuré de payer».

Il ne s'agit pas d'une campagne publicitaire, mais d'un mouvement inspiré du commentaire d'un auditeur, qui travaille dans le secteur privé, qui n'a pas le temps de manifester, mais qui ne se sent pas représenté dans la société.

«Je suis écœuré de payer des hausses de tarifs, des hausses de taxes, de frais, sans pouvoir me faire entendre, a expliqué Martin Tremblay. On m'étouffe, on en prend toujours plus dans mes poches, et je m'aperçois que c'est pour engraisser les autres.»

L'idée a fait son chemin. Une première série de cinq mille autocollants a été imprimée. Le directeur des promotions de Radio X au Saguenay, Carl Gaudreault, attendait les automobilistes dans le stationnement de la station. Les auditeurs ont répondu à l'appel.

«Tanné de tout ce qu'on entend à la commission Charbonneau! a lancé un auditeur. J'en ai contre ceux qui nous volent.»

«J'en ai contre la mauvaise gestion», a ajouté un autre.

Jean-Pierre Perron, de Montréal, en vacances au Saguenay, s'est fait un devoir de se présenter pour demander une dizaine d'autocollants.

«À Montréal, ça va embarquer!, assure-t-il. On va travailler dans le nord et on laisse la moitié de notre salaire en impôts. Ça prenait bien des gens du Saguenay pour penser à ça!»

La station du Saguenay a déjà adressé une nouvelle demande à son imprimeur. Les autocollants seront distribués au Lac-Saint-Jean, mais aussi à Québec et Montréal.

«Une femme nous en a demandé pour sa fille du Nouveau-Brunswick, qui nous écoute via internet», a révélé Carl Gaudreault.

Les participants espèrent que le mouvement suscitera au moins une réflexion de la classe politique.

«Qu'ils réfléchissent à la façon de gérer notre argent!» a dit une dame. Ils ont tendance à oublier que c'est notre argent et que ça ne pousse pas dans les arbres!»

L'animateur du matin Dominick Fortin était enchanté de la réponse populaire.

«Si aux prochaines élections, aux prochains débats, un candidat fait allusion au mouvement, ça voudra dire que nous aurons eu l'écoute des politiciens, et ça, c'est déjà énorme.»

Radio-X est surtout fier d'avoir atteint un public plus large que son auditoire régulier.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.