/entertainment/music
Navigation
chanson

«Les gens de La Motte profiteraient-ils vraiment d’un Pape d’ici?» -Danny Twist

Coup d'oeil sur cet article

La chanson du Pape interprétée par le groupe lamottois, Les Frappabords est plus que jamais d’actualité environ un an et demi après sa création. Selon les deux auteurs, Liette Constant et Danny Twist, il s’agit d’abord d’une blague, mais pas tant que ça.

La chanson du Pape,  interprétée par le groupe lamottois, Les Frappabords est plus que jamais d’actualité environ un an et demi après sa création. Selon les deux auteurs, Liette Constant et Danny Twist, il s’agit d’abord d’une blague, mais pas tant que ça.

Liette Constant est à l’origine de ce qui est devenu La Chanson du Pape. «De chez-nous, on voit très bien le village et le clocher de l’église, a-t-elle raconté. Comme j’aime beaucoup fredonner très tôt, je me suis mise, il y a environ un an et demi, à chanter le refrain de la chanson.» À l’époque le groupe Les Frappabords était en préparation d’un deuxième album de Noël. Elle et son conjoint, Danny Twist, en ont donc fait une chanson à répondre.

Toujours selon Liette Constant, la chanson est portée vers la dérision. «On est comme ça dans la vie, a-t-elle ajouté. On l’a composé dans la joie. Maintenant que nos paroles pourraient devenir réalité, on trouve ça comme moins drôle par contre.»

Le couple d’artistes imagine déjà le fort achalandage qui mettra La Motte sens dessus dessous. «On n’aura pas le même village, a affirmé Danny Twist. Les gens vont changer leur mode de vie.» Liette Constant se demande même si son désir de demeurer à La Motte sera toujours là, elle, qui a quitté Malartic lorsque la minière Osisko s’y est installée.

«C’est certain que si on s’arrête à l’économie, il s’agit d’une très bonne nouvelle pour La Motte, mais les gens de la place vont-ils réellement en profiter ?», a soulevé Danny Twist

Le chanteur trouve ça d’autant plus aberrant, qu’il y a environ trois ans, le Québec était prêt à laisser partir Marc Ouellet au Vatican parce qu’on était tanné de ses propos controversés sur l’avortement notamment. «Et maintenant, on l’accepterait comme Pape à cause de notre fierté ?», a-t-il questionné.

 

 

 

Commentaires