/news/currentevents
Navigation
Bilinguisme

Des conseillers forcent la Ville à se prononcer

Des conseillers forcent la Ville à se prononcer
photo d'archives Marvin Rotrand, Conseiller municipal

Coup d'oeil sur cet article

Trois conseillers municipaux demandent à la Ville de Montréal de soutenir son seul arrondissement au statut bilingue Pierrefonds-Roxboro.

La métropole s’opposerait ainsi au projet de loi modifiant la Charte de la langue française du Parti québécois qui entend retirer ce statut aux ­agglomérations dont la population anglophone représente moins de 50 % de la population totale.

La Ville de Longueuil et l’Union des municipalités du Québec ont déjà exprimé leur désaccord sur ce point avec Québec.

Un débat précipité

La mairesse de Pierrefonds-Roxboro ­Monique Worth, le conseiller de Snowdon Marvin Rotrand et le conseiller de Saint-Michel Frantz Benjamin déposent aujourd’hui une motion d’urgence visant à défendre le statut de Pierrefonds-Roxboro lors de l’assemblée ordinaire du conseil municipal.

«Personne dans la communauté n’exige que ce statut soit modifié», affirme Marvin Rotrand.

La motion doit être adoptée à l’unanimité, sinon elle devra être débattue lors de la prochaine assemblée, le 18 mars prochain.

«Je suis convaincu que mes collègues vont réaffirmer ce droit acquis à l’arrondissement», dit M. Rotrand. Les deux villes avaient conservé leur statut (obtenu en 1977) après leur fusion avec la ville-centre en 2002. Au recensement 2011, l’arrondissement comptait 32,6 % d’anglophones.

Ce statut permet aux 88 villes et arrondissements bilingues du Québec d’offrir des services en français et en anglais, en conformité avec la Charte.

Greenfield Park

Il y a une semaine, Longueuil a adopté à l’unanimité une résolution demandant à l’Assemblée nationale le statu quo pour son arrondissement de Greenfield Park.

«Ça va bien à Longueuil. Les choses doivent rester ainsi, sauf si la Ville ou l’arrondissement désire un changement», indique la mairesse de Longueuil Caroline St-Hilaire.

À ce jour, les villes de Dorval, Pointe-Claire, Kirkland, Dollard-des-Ormeaux, Senneville, Baie-D’Urfé, Beaconsfield Côte-Saint-Luc et Mont-Royal ont adopté une motion pour conserver leur statut.

Une commission parlementaire sur le projet de loi débutera le 12 mars. Les villes sont invitées à y déposer des mémoires.

Commentaires