/news/currentevents
Navigation

Nuit meurtrière sur les routes

Une collision à l’entrée du tunnel Ville-Marie a tué une personne en plus d’en blesser quatre autres

Nuit meurtrière sur les routes
Photo agence qmi, mathieu lacombe Hier matin, l’enquête se poursuivait à l’entrée du tunnel Ville-Marie afin d’élucider les circonstances de l’accident qui a coûté la vie à une personne en plus d’en blesser quatre autres.

Coup d'oeil sur cet article

La police a rapporté trois décès dans autant d’accidents distincts en ce début de week-end meurtrier sur les routes.

Un violent accident impliquant deux véhicules a fait un mort et quatre blessés dans le tunnel Ville-Marie, tôt samedi.

Peu après 3 h 30, deux voitures possiblement en excès de vitesse sont entrées dans le tunnel.

À la suite d’une manœuvre, un conducteur est entré en collision avec l’autre véhicule avant de percuter de plein fouet un muret à la hauteur de la sortie 4 de l’autoroute 720 Est, à Montréal.

Au total, cinq personnes étaient à bord des deux véhicules, dont quatre hommes et une femme.

«Les ambulanciers ont constaté sur place le décès d’un homme dans la vingtaine d’origine asiatique», a indiqué Marc-André Gagnon, chef aux opérations pour Urgences-santé.

L’homme âgé de 22 ans était un passager arrière d’une des voitures au moment de l’accident.

Parmi les quatre autres occupants, trois ont subi des blessures graves, mais leur vie n’est pas en danger. La quatrième personne n’a subi que des blessures mineures.

Hier après-midi, la Sûreté du Québec (SQ) a confirmé que toutes les personnes impliquées dans l’accident se connaissaient.

Le sergent Claude Denis, de la SQ, a déclaré hier soir qu’il était encore trop tôt pour déterminer toutes les circonstances de l’accident.

«Nous n’avons pas encore fini de rencontrer tous les témoins dans cette affaire», a-t-il déclaré. Les quatre personnes impliquées dans l’accident dont la vie n’est plus en danger devraient être entendues aujourd’hui.

«La vitesse pourrait être en cause», a ajouté le sergent Denis. Un test sanguin a été demandé sur l’un des conducteurs, par précaution.

L’autoroute 720 a rouvert hier après-midi.

Sorties de route et face à face

D’autre part, deux hommes de 31 ans ont perdu la vie à Québec à la suite de deux sorties de route distinctes.

La fatigue et l’usage du téléphone cellulaire pourraient être en cause dans ces accidents.

Paul-André Asselin, de Montréal, est décédé après avoir perdu le contrôle de son véhicule dans une courbe située sur l’autoroute Henri-IV, vers 3h45 hier.

Le trentenaire était seul à bord. La voiture aurait fait plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser. Son décès a été constaté à l’hôpital.

L’alcool ne serait pas en cause. Encore là, la fatigue et un malaise font partie des hypothèses avancées par les enquêteurs.

Un autre homme a finalement succombé à ses blessures hier en fin d’après-midi.

Jonathan Jobin avait été éjecté de sa voiture vendredi soir vers 21h45 alors qu’il roulait sur l’autoroute Laurentienne, en direction sud. Il ne portait pas sa ceinture.

Selon des témoins, M. Jobin s’est soudainement mis à zigzaguer et a frôlé un véhicule.

«Il a traversé le terre-plein central avant de faire des tonneaux», a indiqué le sergent Denis.

L’alcool ne serait pas en cause. Les policiers ont retrouvé un téléphone intelligent dans l’habitacle du véhicule.

«Les enquêteurs ont remarqué qu’il était branché sur un réseau social», a ajouté le porte-parole de la SQ. Des témoins ont été rencontrés par les enquêteurs.

Avec la collaboration de l’Agence QMI

Commentaires